Conformité des ordonnances collectives de contraception hormonale

8 août 2011

Depuis 2007, de nombreuses ordonnances collectives de contraception hormonale (OC de CH) ont vu le jour au Québec. Jusqu’à présent, près de 90 % des centres de santé et de services sociaux, plus de 20 % des groupes de médecine familiale (GMF) et plusieurs établissements scolaires en ont adopté une. La mise en œuvre des OC de CH est l’une des stratégies fructueuses de santé publique qui explique la réduction récente des taux d’interruption volontaire de grossesse au Québec.

Cependant, à la suite d’une étude réalisée en 2010 par l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), il s’avère que seule une OC de CH sur trois est similaire ou quasi similaire au modèle provincial. Les deux tiers restants s’en éloignent à des degrés divers. Dans la plupart des cas, les écarts constatés réduisent l’accessibilité à la contraception hormonale; dans certains cas, ils peuvent aussi affecter la sécurité des femmes en raison de l’absence de certaines contre-indications aux produits contraceptifs ou de leur formulation erronée.

Afin de protéger le public et de maximiser les stratégies de santé publique, le Collège des médecins du Québec recommande aux médecins de mettre à jour leur OC de CH selon le modèle 2009. Ce modèle est accessible dans le site Web du Collège et à l’adresse Internet de l’INSPQ :
http://www.inspq.qc.ca/aspx/fr/contraception.aspx?sortcode=1.48.50.57

Si vous avez besoin d’aide pour faire cette mise à jour, veuillez communiquer avec la répondante régionale affectée à ce dossier dans chaque agence régionale de santé et de services sociaux dont les coordonnées sont accessibles à l’adresse Internet suivante :
http://www.inspq.qc.ca/aspx/fr/contraception.aspx?sortcode=1.48.50.59

 

 
 

© 2009 Collège des médecins du Québec