Accès à un médecin

Si vous êtes à la recherche des coordonnées d'un médecin dont vous connaissez le nom ou le numéro de permis, vous pouvez consulter le répertoire Trouver un médecin.  

Pour consulter un médecin de famille, vous pouvez tenter d’obtenir un rendez-vous avec un médecin exerçant dans une clinique médicale, dans un CLSC ou dans un groupe de médecine de famille (GMF) de votre quartier. Même si plusieurs médecins ont déjà une pratique complète, peut-être pourra-t-on vous suggérer un médecin qui serait en mesure de vous rencontrer au cours des prochaines semaines.

Si cette démarche est infructueuse, vous pourrez vous rendre dans une clinique sans rendez-vous. Même si cette solution ne constitue pas une voie d’accès à un médecin de famille, ces cliniques reçoivent généralement des patients présentant des ennuis de santé soudains et requérant une consultation rapide.

Dans l’éventualité où les deux premières démarches proposées n’aient pas donné les résultats escomptés, vous pourrez vous adresser au centre de santé et de services sociaux, dont le CLSC du voisinage fait partie, le plus près de chez vous.

En effet, à la suite de modifications à la Loi sur les services de santé et les services sociaux (L.R.Q., c-S4-2), les centres de santé et de services sociaux (CSSS) se sont vu confier une responsabilité populationnelle, à savoir, établir un guichet unique pour la clientèle vulnérable ou orpheline. En vertu d’une entente entre le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) et la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ), un coordonnateur médical territorial a été nommé pour la plupart des régions. Il a pour fonction principale de faire le lien entre le guichet unique et les médecins.

Une infirmière de liaison procède à l’évaluation de chaque demande et établit son niveau de priorité (de P1 à P5) en utilisant un outil de priorisation qui devrait être uniforme pour l’ensemble du territoire québécois.

En vertu de l’entente, des incitatifs financiers (banque d’heures) ont été négociés afin d’encourager les médecins à accepter de nouveaux patients.

Le Collège est très conscient de la pénurie d’effectifs médicaux au Québec et des difficultés causées par cette situation, et met tout en oeuvre afin d’en d’amoindrir les effets pour la population.

 


Dernière mise à jour : 15 avril 2014

© 2009 Collège des médecins du Québec