The Collège is continuing all of its activities remotely during the pandemic. Visitors are admitted by appointment only.
Visit the Contact us page for our opening hours and contact details.
SEPTEMBER 21, 2021

Nouvelle édition du guide Rôle et responsabilités de l’apprenant et du superviseur

SHARE

Le Collège publie la 2e édition de ce guide unique, qui précise le rôle et les responsabilités, tant des étudiants, résidents et moniteurs (fellows) que de leurs superviseurs. Il rend ainsi concret et applicable le Code de déontologie des médecins dans un contexte de formation.

Le double défi d’apprendre et de soigner

Apprendre la médecine représente un double défi : développer les compétences médicales requises, tout en assurant la qualité et la sécurité des soins dispensés aux patients. Les contextes d’apprentissage sont de plus en plus complexes et variés, ce qui requiert une grande capacité d’adaptation. Sur le terrain, il peut arriver que la place centrale du patient et la sécurité des soins finissent par échapper à l’apprenant et au superviseur. Les exemples sont nombreux : 

  • un consentement à une intervention obtenu par un apprenant qui ne maîtrise pas entièrement la procédure et qui méconnaît les principales complications;
  • une patiente qui finit par ne plus savoir qui est son médecin traitant et qui confond apprenant et superviseur;
  • un résultat de test inquiétant laissé sans suivi, faute d’une bonne communication entre l’apprenante et son superviseur sur leurs responsabilités respectives, etc. 

Les énoncés présentés dans ce guide sont issus d’histoires réelles de patients, d’apprenants et de superviseurs. Ces expériences, parfois malheureuses ou embarrassantes, soulèvent certaines lacunes observées dans la compréhension du rôle et des responsabilités de chacun.

À quoi sert ce guide?

Ce guide a justement été conçu afin de lever ces ambiguïtés et de rendre plus concrets les articles du Code de déontologie des médecins. Il vise à assurer une standardisation des messages quant au rôle et aux responsabilités des apprenants et des superviseurs. Des signalements parvenus au CMQ au cours des dernières années ont aussi mis en lumière l’importance de renforcer certains messages.

Présentant les comportements essentiels à adopter, le guide aborde plusieurs notions, comme une bonne communication patient-médecin, le consentement, la confidentialité et l’utilisation judicieuse des ressources.

Il est le fruit d’une collaboration avec les quatre facultés de médecine au Québec, la Fédération médicale étudiante du Québec et la Fédération des médecins résidents du Québec, qui reconnaissent sa pertinence.

Une nouvelle édition, adaptée à de nouvelles réalités

Depuis la première édition de ce guide en 2016, de nouvelles réalités médicales, sanitaires, sociales et culturelles sont apparues. En voici des exemples :

  • développement rapide des soins virtuels en contexte de pandémie;
  • renforcement de la collaboration interprofessionnelle au sein du réseau de la santé;
  • omniprésence des médias sociaux;
  • dénonciation de l’inconduite sexuelle, notamment dans les milieux de travail et d’apprentissage, amenée par le mouvement #metoo;
  • mise en lumière de cas de discrimination dans les soins de santé en lien avec l’identité de genre ou l’origine ethnique. Pensons notamment à l’histoire tragique de Joyce Echaquan et au Principe de Joyce, reconnu par le CMQ en 2021.

Cette nouvelle édition couvre ces enjeux. Le guide souligne d’ailleurs l’importance de traiter toute personne avec équité et de manière inclusive, sans discrimination, sans égard à la maladie ou au handicap, à la grossesse, à l’âge, à la culture, à la dénomination religieuse, aux croyances, aux mœurs, à l’origine ethnique, au statut de citoyenneté, à l’identité de genre, à l’orientation sexuelle, au statut socio-économique, à la langue ou à toute autre forme de diversité personnelle, sociale, politique et culturelle.

Cette lecture est l’occasion d’engager un dialogue enrichissant entre apprenants et superviseurs. Elle permettra aussi à la population de comprendre davantage les contextes de soins dans lesquels elle participe à former la relève. Surtout, ce guide rappelle à tous les médecins et futurs médecins que, même en contexte d’apprentissage, la personne que l’on soigne et la qualité des soins demeurent la priorité. 

Consultez le guide ici:

Rôle et responsabilités de l'apprenant et du superviseur

Role and responsibilities of the learner and the supervisor