SEPTEMBER 13, 2017

Prescription d’opioïdes et naloxone : deux nouvelles ouvertures positives pour mieux protéger le public

SHARE

Le Collège des médecins du Québec salue la volonté du gouvernement du Québec d’aller de l’avant avec deux mesures qu’il réclamait depuis plusieurs mois afin de lutter contre la crise de santé publique liée aux opioïdes.

Accès aux données concernant la prescription d’opioïdes

Le Collège des médecins du Québec accueille favorablement la décision du gouvernement du Québec de lui donner maintenant accès aux bases de données de la Régie de l’assurance maladie du Québec et du ministère de la Santé et des Services sociaux. Cette autorisation permettra assurément au Collège des médecins de remplir adéquatement son mandat de surveillance de la qualité de l’exercice des médecins et de mieux protéger le public.

« Depuis plusieurs années, le Collège réclamait l’accès à l’ensemble des données nominatives reflétant les pratiques professionnelles des médecins en ce qui a trait aux prescriptions des opioïdes. Ce programme de surveillance en temps réel permettra enfin au Collège d’intervenir en amont auprès des médecins qui présentent un profil déviant de prescription de narcotiques », a déclaré le Dr Charles Bernard, président-directeur général du Collège des médecins.

Administration de la naloxone en situation d’urgence

Par ailleurs, le Collège des médecins salue l’adoption, par l’Office des professions du Québec, de son règlement modifiant le Règlement sur les activités professionnelles pouvant être exercées dans le cadre des services et soins préhospitaliers d’urgence qui autorisera dorénavant les premiers intervenants à administrer la naloxone. « Le Collège considère qu’il est essentiel de permettre à toute personne première intervenante qui fait face à une situation de surdose d’opioïdes d’administrer la naloxone. C’est pourquoi le Collège des médecins avait soumis pour approbation, il y a plus de six mois, une modification de son règlement à l’Office des professions. Cette initiative permettra certainement de sauver des vies », a conclu le Dr Charles Bernard.

Enfin, le Collège des médecins rappelle que depuis mars 2016, la naloxone ne fait plus partie de la liste des médicaments prescrits sous ordonnance.

Le Collège des médecins du Québec est l'ordre professionnel des médecins québécois. Sa mission : une médecine de qualité au service du public.

Renseignements :     

Leslie Labranche
Relationniste de presse
Collège des médecins du Québec
Ligne médias : 514 933-4179