25 SEPTEMBRE 2013

Apnée du sommeil : fin du Far West à l’horizon!

PARTAGER

Hier soir, l’émission La Facture a diffusé un reportage concernant les orthèses d’avancée mandibulaire utilisées pour contrer le ronflement et l’apnée du sommeil. Cette émission, à laquelle j’ai participé, a démontré qu’une personne peut se procurer facilement, sans un diagnostic préalable d’un médecin, ce type d’orthèse sur Internet et dans les cabinets de certains professionnels de la santé. Le reportage démontre aussi que malheureusement, ces appareils peuvent causer des problèmes de santé s’ils ne sont pas requis médicalement. Évidemment, puisque ces orthèses sont dispendieuses, plusieurs personnes (non-médecins) posent des « diagnostics » et s’adonnent à la vente de ces produits. Une véritable escroquerie!

L’apnée du sommeil est un trouble de santé encore peu connu. Conscient de cette problématique, le Collège des médecins travaille actuellement à l’élaboration d’un guide d’exercice conjoint avec l’Ordre professionnel des inhalothérapeutes du Québec afin de mieux encadrer le diagnostic lié à un problème de ronflement ou d’apnée du sommeil et la prise en charge des patients. Ce guide définira aussi la pratique en laboratoire et les ressources matérielles et humaines requises. Lorsque ce guide sera publié et que les règles seront claires pour tous, le Collège aura enfin une assise scientifique sur laquelle s’appuyer lors de ses enquêtes et les activités autorisées aux différents professionnels de la santé seront mieux définies.

D’ici là, le Collège invite la population à la plus grande prudence avant de débourser des milliers de dollars pour acheter des appareils destinés à contrer les troubles du sommeil sans avoir reçu préalablement un diagnostic médical. Ne perdez pas de sommeil (ni d’argent) inutilement, consultez d’abord un médecin!

Charles Bernard, M.D.
Président-directeur général
Collège des médecins du Québec