Le Collège poursuit l’ensemble de ses activités à distance pendant la pandémie. Les visiteurs sont admis sur rendez-vous seulement.
Consultez la page Nous joindre pour connaître nos heures d’ouverture et nos coordonnées.
16 SEPTEMBRE 2021

Un automne effervescent

PARTAGER

Dr Mauril GaudreaultL’automne est toujours une période effervescente au Collège. Cette année ne fait pas exception alors que nous sommes en préparation des Journées du Collège, qui se tiendront du 1er au 4 novembre prochain. Dans le cadre de cet événement, quatre webinaires vous seront présentés sur des enjeux d’actualité : une deuxième année en pandémie, la télésanté, l’aide médicale à mourir et le virage entrepris au CMQ sur les processus d’enquête.  

Ces journées seront suivies, le vendredi 5 novembre, par la remise des prix du Collège 2021, pour lesquels nous avons reçu un nombre record de candidatures! Nous vous dévoilerons sous peu la liste des médecins finalistes dans les cinq catégories présentées cette année.  

Toujours le 5 novembre se tiendra notre assemblée générale annuelle virtuelle, qui donnera également le coup d’envoi aux célébrations entourant notre 175e anniversaire. Plusieurs actions sont prévues afin de souligner ce jalon important dans notre histoire. Au plaisir de vous y retrouver! 

Consulter nos membres 

Comme nous avons pris l’habitude de le faire, nous vous sonderons au cours des prochaines semaines sur des enjeux importants pour notre profession, dont l’aide médicale à mourir, l’état du réseau et d’autres préoccupations qui touchent l’ensemble des médecins. Ce dialogue avec nos membres enrichit nos perspectives.  

L’assemblée générale annuelle est également un moment clé dans l’année afin d’échanger avec nos membres. D’ici là, vous avez également la possibilité d’émettre des commentaires sur la cotisation annuelle. Nous vous invitons à prendre connaissance du mot de notre secrétaire, la Dre Isabelle Tardif, dans la présente infolettre. 

Prescription de psychostimulants : vigilance! 

Vous avez probablement lu l’enquête de la journaliste Katia Gagnon, publiée dans La Presse lundi dernier, qui relatait la facilité avec laquelle une jeune adulte a pu recevoir, en quelques minutes, une ordonnance de psychostimulants dans certaines cliniques sans rendez-vous. Bien que nous comprenions que les enjeux d’accès aux soins et que l’accès aux évaluations complémentaires peut parfois s’avérer complexe, ces constats demeurent préoccupants pour le Collège. Le TDAH est un trouble sérieux, qui ne peut être diagnostiqué en quelques minutes. Procéder aux évaluations requises, utiliser les bons questionnaires, se référer à la liste de critères cliniques définis par les sociétés savantes, discuter avec le patient, tout cela demande du temps. Il faut un moment adéquat pour poser un diagnostic aussi complexe et prescrire une médication pouvant entraîner un lot d’effets secondaires chez les jeunes et les adultes. Un rappel à la communauté médicale se trouve dans notre site web.

Vaccination : nous y sommes presque

Le 15 octobre, la vaccination obligatoire du personnel de la santé entrera en vigueur. Entretemps, la 4e vague gagne du terrain et la montée des hospitalisations met en péril l’accès aux soins pour la population. Devant cette situation, le Collège a d’ailleurs prolongé, jusqu’à nouvel ordre, la directive de télétravail pour l’ensemble de son personnel jusqu’au début de 2022.  

Je sais que la plupart des médecins ont déjà reçu leurs deux doses de vaccin. Si ce n’est déjà fait, ne tardez plus. Si vous connaissez une personne hésitante, discutez de façon respectueuse avec elle et exposez-lui les faits scientifiques, racontez-lui ce que vous avez vu sur le terrain, tentez de dissiper les fausses croyances. La relation patient-médecin repose sur la confiance. Soyons dignes de cette confiance. Faisons tout ce que nous pouvons pour protéger nos patients, nos collègues, et promouvoir leur santé et leur bien-être.  

À surveiller

Sur la scène fédérale, nous surveillerons les résultats du scrutin du 20 septembre, qui pourraient apporter des changements dans les orientations et le financement en santé.  

Nous continuerons également de prendre part aux discussions sur des enjeux ayant un impact direct sur nos membres. Par exemple, nous déposerons prochainement un mémoire sur le projet de loi no 96, Loi sur la langue officielle et commune du Québec, le français, pour exposer les impacts de ce projet de législation sur le CMQ, les médecins et les patients. 

L’accès à un médecin de famille demeure un enjeu complexe et prioritaire. Le Collège a d’ailleurs mis sur pied un chantier avec des partenaires clés, pour discuter des manières concrètes d’améliorer l’accès aux soins et la fluidité des suivis lors de la cessation d’exercice d’un médecin. Ces travaux se poursuivront au cours des prochains mois.

Cordialement,
Mauril Gaudreault, M.D.
Président