7 OCTOBRE 2022

Se remettre au travail

PARTAGER

Le Québec a élu cette semaine un nouveau gouvernement. Avant même de constituer son nouveau conseil des ministres, le premier ministre François Legault a confirmé que Christian Dubé demeurerait aux commandes du ministère de la Santé. Il poursuivra notamment la mise en œuvre de son Plan santé.

Cette continuité est une bonne nouvelle pour le Collège puisque nous travaillons étroitement avec ce ministère dans le but d’appliquer les mesures proposées à l’issue de notre Chantier sur l’accès à un médecin et la cessation d’exercice. Nous collaborons aussi depuis quelques semaines à l’ambitieuse, mais nécessaire démarche d’élargissement de la pratique professionnelle.

En tant qu’ordre professionnel, malgré notre collaboration avec le ministère, nous tenons à rappeler à Christian Dubé que, selon un récent sondage du Collège, l’accès aux soins est la priorité qui préoccupe le plus nos membres. Elle est suivie par la nécessité d’implanter des mesures concrètes pour retarder la retraite des médecins et par l’urgence d’octroyer un meilleur financement aux ressources en santé mentale.

Aide médicale à mourir

Nous nous attendons aussi à ce que le ministre remette au feuilleton le projet de loi sur l’aide médicale à mourir. Après qu'il ait ouvert la porte aux handicaps neuromoteurs comme motifs acceptables pour recevoir ce soin, le projet était malheureusement mort dans l’œuf.

Le nouveau groupe de parlementaires qui étudiera la question devra garder en tête les besoins des patients en fin de vie et l’élargissement annoncé de la loi fédérale. Il serait inadmissible que les patients québécois se retrouvent en porte-à-faux entre les soins accessibles partout ailleurs au Canada et les limites québécoises. Il ne peut plus y avoir deux lois qui réglementent une même souffrance.

On nous a rapporté que des médecins pratiquant l’aide médicale à mourir cessaient de prodiguer ce soin pour différentes raisons. L’intervention de la Commission sur les soins de fin de vie (CSFV) faisait partie de celles-ci. Nous craignons que cette situation affecte l’accès à ce soin pour les personnes qui le demandent. 

Élections au CA

Quatre membres ont été élus au Conseil d’administration du Collège cette semaine pour représenter la région métropolitaine. La vice-présidente du CA, Nathalie Saad, a été réélue, tout comme Martin Laliberté. On compte également deux nouveaux venus: Guylaine Larose et Denis Soulières. Cinq autres candidats ont fait partie de la démarche et je les remercie pour leur engagement. Soulignons également que le taux de participation par vote électronique a atteint près de 22 %, ce qui représente un nouveau record. 

Tournée

Ma visite des pôles en santé est complétée. Le compte-rendu des deux dernières étapes, soit le CHUM à Montréal et le Centre hospitalier affilié universitaire régional de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec, se retrouve dans cette infolettre. Le rapport complet de l’ensemble des visites sera présenté au Conseil d’administration du Collège en décembre et partagé avec vous par la suite. 

Bonne longue fin de semaine à tous ceux et celles qui pourront en profiter!