1 AVRIL 2014

Cannabis à des fins médicales : le Collège des médecins du Québec émet des directives

PARTAGER

Ce matin, en conférence de presse, le Collège des médecins du Québec a rendu publiques les directives que devront suivre les médecins qui accepteront de prescrire du cannabis à des fins médicales. Ces directives visent à encadrer l’application au Québec du nouveau règlement fédéral qui entre en vigueur le 1er avril et qui exige dorénavant une ordonnance pour avoir accès au cannabis séché à des fins médicales.

« Le Collège des médecins du Québec réaffirme que l’usage du cannabis à des fins médicales n’est pas un traitement reconnu par la profession médicale. Toutefois, à la suite de l’obtention d’un avis légal sur le sujet, le Collège a jugé de son devoir de prévoir un mécanisme permettant de se conformer au nouveau règlement fédéral et de rendre accessible le cannabis séché à certains patients, tout en reconnaissant qu’il s’agit d’un traitement non reconnu. Pour le Collège, la solution passe par la voie de la recherche », a affirmé le Dr Charles Bernard, président-directeur général du Collège des médecins.

« Avec la collaboration de chercheurs du Québec, et en particulier ceux du Consortium canadien pour l’investigation des cannabinoïdes (CCIC), le Collège travaille activement à la production d’outils pratiques qui permettront aux médecins de participer à la constitution d’une banque de données à des fins de recherche. Cette banque pourra notamment alimenter un programme de pharmacovigilance » a précisé le Dr Yves Robert, secrétaire de l’ordre.

« Il existe plusieurs formes de cannabis. Celle qui suscite des préoccupations est la forme séchée. C’est pour celle-ci que plusieurs questions demeurent sans réponse, notamment quant aux indications, aux dosages et à l’innocuité des différents produits. Aussi, le Collège émet-il dès maintenant des directives pour les médecins qui seront sollicités et en particulier ceux qui envisageront de prescrire du cannabis séché à des fins médicales. Elles sont accessibles sur le site Web du Collège », a ajouté le Dr Yves Robert.

Le Collège des médecins est d’avis que les mesures annoncées aujourd’hui permettront de faire progresser les connaissances sur l’usage médical du cannabis séché tout en assurant une meilleure sécurité aux patients à qui il sera prescrit.

Le CCIC est une organisation canadienne sans but lucratif et sous réglementation fédérale, composée de chercheurs fondamentaux et cliniques ainsi que de professionnels de la santé, qui a été établie pour promouvoir la recherche factuelle et l’éducation sur les applications thérapeutiques des cannabinoïdes.

Le Collège des médecins du Québec est l'ordre professionnel des médecins québécois. Sa mission : une médecine de qualité au service du public.

Renseignements pour les médias : Mme Leslie Labranche
Coordonnatrice aux relations publiques
Collège des médecins du Québec
Ligne médias : 514 933-4179