1 DÉCEMBRE 2022

Départ à la retraite de la Dre Anne-Marie MacLellan, directrice des études médicales

PARTAGER

Après 17 années fructueuses passées à la tête de la Direction des études médicales du CMQ, la Dre Anne-Marie MacLellan prendra sa retraite le 30 décembre prochain. Le CMQ tient à saluer son parcours exceptionnel et sa précieuse contribution au secteur de l’éducation médicale.

Forte d’une riche expérience acquise comme vice-doyenne des études médicales postdoctorales à l’Université McGill de 1993 à 2002 et collaboratrice au sein d’organisations vouées à l’éducation médicale, la Dre MacLellan s’est jointe au CMQ en 2005 et y a fait sa marque de multiples façons. 

En simplifiant les processus et en mobilisant l’engagement des universités et de tous les intervenants en éducation médicale envers la mission du CMQ, elle a su transformer le secteur des Études médicales avec agilité et rigueur. Par ailleurs, elle a grandement contribué au rayonnement du CMQ à l’échelle canadienne et internationale. 

Au cours des 15 dernières années, elle a joué un rôle clé dans de grands dossiers pancanadiens en éducation médicale (refonte des examens de la LCMC, harmonisation des examens de certification avec le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada et le Collège des médecins de famille du Canada, chantiers de réflexion portant sur la formation médicale de premier cycle et postdoctorale, refonte de l’agrément des programmes de résidence et celle touchant les organisations vouées au développement professionnel continu, entre autres).

Grâce à son leadership rassembleur, la Dre MacLellan a su bâtir des liens solides avec de nombreux organismes partenaires du Collège et leur transmettre sa vision de la qualité de la formation médicale, autant initiale que spécialisée. Tous ont bénéficié de sa vaste expérience, notamment de son expertise de « triangulation », reliant les enjeux et aspects de la formation dans leur continuum avec ceux des universités, des programmes, des organismes de certification et d’agrément, des ordres professionnels et des ministères. 

Par-dessus tout, elle s’est assurée d’être la porte-parole des patients et des apprenants, et a su incarner les valeurs d’humanisme et de respect qu’elle défend ardemment.  

Pour son précieux apport à l’amélioration de la formation médicale et de la qualité des soins, de même que pour son engagement sans faille envers la protection du public, le CMQ lui exprime toute sa reconnaissance et lui souhaite la plus heureuse des retraites.