12 MAI 2016

Le dossier anesthésique : un élément essentiel de la qualité des soins

Par la Direction de l'amélioration de l'exercice
PARTAGER

Le dossier anesthésique est un outil important pour assurer la sécurité et la continuité des soins en période périopératoire. En plus de contribuer à réduire le risque opératoire, il rend possible un partage d’informations permettant la coordination optimale des soins prodigués aux patients.

Dans le cadre de son mandat de surveillance de la qualité de la pratique médicale, la Direction de l’amélioration de l’exercice (DAE) du Collège des médecins du Québec a réalisé en 2014 une étude par critères explicites sur la tenue du dossier anesthésique. Cet exercice avait pour but de dresser un portrait global pour l’ensemble des établissements du Québec. Parmi les 89 centres hospitaliers sollicités, 68 (76 %) ont accepté de participer à l’étude.

Le principal objectif de l’étude était de permettre aux établissements d’analyser la tenue du dossier anesthésique, de la comparer à celle des autres centres du Québec et d’y apporter les améliorations nécessaires, le cas échéant. Cette démarche visait également l’élaboration d’un projet d’uniformisation de la tenue du dossier anesthésique au Québec, inspiré de critères de qualité reconnus dans la communauté médicale.

Les principaux paramètres de l’étude étaient les suivants :

  • critères explicites : 29 critères reconnus par les sociétés savantes comme étant des éléments essentiels à noter au dossier anesthésique à chacune des étapes du processus anesthésique;
  • échantillon de dossiers : dans chaque centre, un nombre de dossiers proportionnel au nombre d’anesthésies pratiquées annuellement;
  • saisie des données : réalisée par les archivistes en place dans chaque centre;
  • types de séjour : chirurgies d’un jour et séjours de courte durée;
  • types d’intervention : interventions thérapeutiques impliquant la présence d’un anesthésiologiste1.

Les résultats de l’étude sont présentés selon les trois phases du processus anesthésique, soit :

  • la phase préanesthésique (14 critères);
  • la phase peranesthésique (9 critères);
  • la phase postanesthésique (6 critères).

Les données de l’étude ont été analysées en fonction des plus récentes recommandations en matière de tenue du dossier anesthésique, soit les lignes directrices de la Société canadienne des anesthésiologistes, de l’American Society of Anesthesiologists et de la Haute Autorité de Santé (HAS), un organisme français ayant élaboré des critères d’évaluation de la qualité du dossier d’anesthésie, en partenariat avec les associations professionnelles de cette spécialité.

L’objectif de conformité pour chacun des critères retenus est de 100 % puisqu’ils sont considérés comme essentiels pour la sécurité, la qualité et la continuité des soins en période périopératoire.

Phase préanesthésique

Les éléments recherchés dans le dossier en période préanesthésique sont, entre autres, les informations recueillies auprès du patient lors de la consultation préanesthésique (dans les trois mois précédant l’intervention) ou le matin de l’intervention.

L’étude a révélé un bon taux de conformité pour la majorité des critères de qualité, à l’exception des habitudes de vie (tabac, drogue, alcool) et de l’évaluation des voies aériennes, qui sont moins souvent notées au dossier anesthésique (70 % et 62 % respectivement).

Graphique 1 

*Pour être conforme, l’élément devait être noté au dossier anesthésique durant les trois mois précédant l’intervention ou le matin où celle-ci a lieu.

Outre ces aspects évaluatifs, d’autres éléments importants méritant d’être documentés dans le dossier (période préanesthésique) sont présentés dans le graphique suivant.

Graphique 2 

Plusieurs critères ont un taux de conformité inférieur à 80 %, en particulier la signature du consentement par l’anesthésiologiste qui a été retrouvée dans seulement 35 % des dossiers analysés.

Phase peranesthésique

Le dossier anesthésique doit témoigner des mesures mises en place pour assurer la sécurité du patient pendant la période peranesthésique. Les critères recherchés dans le dossier sont donc liés notamment aux techniques d’anesthésie utilisées et au protocole de surveillance du patient.

Graphique 3 

En phase peranesthésique, l’étude a révélé que la mention d’extubation était souvent absente du dossier anesthésique, de même que la destination du patient à sa sortie de la salle d’opération, les taux de conformité s’élevant respectivement à 69 % et à 38 % pour ces deux critères de qualité.

Phase postanesthésique

Le dossier anesthésique doit faire état de tous les détails concernant la période de réveil postanesthésique du patient.

Les cibles de conformité pour la majorité des critères de tenue de dossier s’avèrent acceptables (supérieures à 80 %), à l’exception de la précision sur l’état du patient au départ de la salle de réveil, une information qui n’a été trouvée que dans 72 % des dossiers analysés.

Graphique 4 

*Pour être considérés comme conformes, ces éléments doivent se trouver dans le dossier anesthésique, soit en phase peranesthésique (à la sortie de la salle d’opération), soit en phase postanesthésique (à l’arrivée en salle de réveil ou de court séjour, ou dans le protocole de congé).

Conclusion

L’étude a permis de constater une grande disparité entre les centres, d’abord quant à la qualité de la tenue du dossier, puis à la variabilité des formulaires utilisés.

Alors que plusieurs centres universitaires utilisent des formulaires « maison », mieux adaptés à leur pratique, les autres centres utilisent surtout le formulaire standardisé du ministère de la Santé et des Services sociaux. Or, ce dernier comporte certaines lacunes, notamment l’absence d’espace prévu pour documenter les complications peranesthésiques et l’état du patient à la sortie de la salle d’opération. La variabilité observée dans la qualité de la tenue du dossier anesthésique pourrait s’expliquer, en partie, par la diversité des formulaires utilisés.

Nous espérons que ces constats susciteront une certaine réflexion quant aux bonnes pratiques en anesthésiologie et qu’ils serviront de levier afin qu’une révision des formulaires soit réalisée.

Pour toute information relative à cette étude, vous pouvez communiquer avec le Dr Serge Dupont au 514 933-4441, poste 5203.

____________________________________

1  Les critères d’exclusion suivants ont été appliqués par les archivistes responsables de la saisie des données :

  • interventions pratiquées à des fins diagnostiques;
  • interventions liées à l’obstétrique;
  • interventions pratiquées en salle d’accouchement;
  • interventions pratiquées à l’extérieur de l’installation;
  • certaines techniques d’anesthésie (p. ex. : hypnose, acupuncture, réfrigération locale).