9 MAI 2012

Dossier santé Québec : Un partage d’information essentiel

PARTAGER

Hier soir, j’ai présenté à la Commission de la santé et des services sociaux à l’Assemblée nationale le mémoire du Collège des médecins concernant le projet de loi no 59. L’objectif visé, avec ce projet de loi, est de mettre en place les actifs informationnels qui permettront le partage de certains renseignements en santé dans six domaines cliniques, à savoir :

– le médicament;
– le laboratoire;
– l’imagerie médicale;
– l’immunisation;
– les allergies et intolérances;
– le sommaire d’hospitalisation.

Ce projet s’inscrit dans le développement du Dossier santé Québec (DSQ). Le Collège appuie ce projet puisque les bénéfices à tirer de cet outil de suivi des patients semblent dépasser les risques inhérents à la circulation d’information concernant la santé. Comme tous, le Collège des médecins est préoccupé par la sécurité et la confidentialité. En se limitant à six domaines cliniques et en permettant aux patients de refuser la communication de certains renseignements, un certain point d’équilibre semble avoir été trouvé.

Nous avons formulé dans notre mémoire des commentaires sur quatre points précis, reliés à nos fonctions :

1) La nécessité de trouver une place pour les ordres professionnels dans ce projet;
2) La nécessité de clarifier des obligations d’inscription imposées aux médecins;
3) La nécessité de rendre conciliables les diverses obligations imposées aux médecins en matière de protection des renseignements personnels;
4) La nécessité de prendre en compte le travail interdisciplinaire et les ordonnances collectives.

Il nous semble impératif d’inclure dans le projet de loi no 59 les mesures mises de l’avant par le projet de loi no 90 telles que les ordonnances collectives qui, bien utilisées, améliorent la prestation des services. Plus que jamais, nous devons adopter un mode de travail qui favorise l’interdisciplinarité, dans les établissements comme dans les cabinets.

Enfin, je vous invite à lire le mémoire du Collège qui est accessible dans notre site Web.

Il est temps d’aller de l’avant avec ce projet!

Charles Bernard, M.D.
Président-directeur général
Collège des médecins du Québec