11 FÉVRIER 2013

Le Collège salue l'entrée en vigueur de la Loi visant à prévenir les cancers de la peau causés par le bronzage artificiel

PARTAGER

Le Collège des médecins du Québec salue l'entrée en vigueur de la Loi 74 - Loi visant à prévenir les cancers de la peau causés par le bronzage artificiel.

Au fil des ans, plusieurs études scientifiques ont démontré l'effet nocif des rayons ultraviolets de type UVB et de type UVA sur la peau. Les appareils de bronzage font augmenter le risque de développer un mélanome, particulièrement chez les jeunes femmes. À compter du 11 février 2013, la Loi 74 interdira l'accès à des services de bronzage artificiel aux jeunes de moins de 18 ans. Elle permettra également de mettre sur pied un registre québécois des commerces offrant des services de bronzage artificiel. Finalement, elle restreindra les pratiques publicitaires des salons de bronzage. L'entrée en vigueur de cette loi, qui est en gestation depuis plusieurs années, apparaît comme une victoire pour la santé publique.

Pour en savoir davantage, accédez au communiqué de presse émis par l'Association des dermatologistes du Québec aujourd'hui.