16 OCTOBRE 2015

Les exigences des organismes d’agrément de nos programmes

Mot des vice-doyens du premier cycle
PARTAGER

L’agrément des programmes de doctorat en médecine de premier cycle des 17 facultés de médecine du Canada est assuré par le Comité d’agrément des facultés de médecine du Canada (CAFMC), au Canada, et par le comité de liaison sur l'éducation médicale (LCME) américain, pour les États-Unis. Le CAFMC est parrainé par l'Association des facultés de médecine du Canada (AFMC) et par l'Association médicale canadienne (AMC).

Le processus d'agrément vise à assurer que les programmes d’enseignement médical respectent la qualité attendue de la formation de nos futurs médecins, peu importe le site de formation.

Jusqu'au 30 juin 2015, le CAFMC a utilisé les normes américaines, soit 132 normes regroupées sous 5 thèmes :

  • Le cadre institutionnel
  • Le curriculum
  • Les affaires étudiantes
  • Le corps enseignant
  • Les ressources facultaires et universitaires

En décembre 2013, un protocole d'entente ayant une portée historique pour l’agrément des facultés de médecine canadiennes a été signé par l'Association of American Medical Colleges (AAMC), l'Association médicale américaine (AMA), l'AMC et l'AFMC, permettant au Canada de mieux définir ses normes d’agrément, tout en préservant la réciprocité pour nos diplômés. Les universités canadiennes conservent ainsi le double agrément, canadien et américain. Les nouvelles normes sont mieux adaptées à la réalité canadienne, à nos structures éducatives, à notre système de santé, à notre modèle de financement, et elles sont conformes à nos valeurs culturelles.

À la suite de la signature de ce protocole d’entente, les nouvelles normes canadiennes d’agrément sont entrées en vigueur le 1er juillet 2015 et sont regroupées en 12 thèmes :

  1. Mission, planification, organisation et intégrité
  2. Direction et administration
  3. Milieux universitaires et d’apprentissage
  4. Préparation, productivité et participation des membres du corps professoral et politiques connexes
  5. Ressources pédagogiques et infrastructure
  6. Compétences, objectifs et conception du programme d’études
  7. Contenu du programme d’études
  8. Gestion, évaluation et amélioration du programme d’études
  9. Enseignement, supervision, évaluation et sécurité des étudiants et des patients
  10. Sélection, affectation et progrès des étudiants en médecine
  11. Aide pédagogique et au choix de carrière, dossiers scolaires des étudiants en médecine
  12. Services de santé, de conseils personnalisés et d’aide financière à l’intention des étudiants en médecine

Chaque faculté de médecine fait l’objet d’une visite complète d’agrément tous les huit ans. La préparation de cette visite est un processus très exigeant et s’échelonne sur plus d’une année de documentation concernant tous les aspects découlant des différentes normes. Elle culmine par la visite d’une équipe d’examinateurs expérimentés, composée de leaders universitaires, d’éducateurs et d’étudiants. Les facultés doivent non seulement faire la preuve qu’elles ont mis en place des programmes éducatifs de grande qualité et des politiques pour soutenir le curriculum, mais aussi démontrer que les programmes sont efficaces en fournissant de manière rigoureuse les résultats obtenus. Les étudiants, responsables de la production d’un rapport indépendant, apportent également une contribution importante au processus d'agrément des programmes MD.

Le CAFMC fonde sa décision d’agréer un programme ou non à partir du rapport de l'équipe d’évaluation des examinateurs externes. Le comité d’agrément est également responsable des suivis demandés au programme de formation et à la faculté pour atteindre le niveau de conformité exigé pour les différentes normes. Le CAFMC peut demander aux facultés de prendre des mesures ou d’établir des plans d’action pour corriger les normes en non-conformité et de présenter un rapport de progrès sur les résultats des modifications apportées au programme. De plus, une visite partielle peut être nécessaire lorsque les éléments de non-conformité sont jugés significatifs.

Durant l’intervalle de huit ans entre les visites, les normes d’agrément sont régulièrement révisées, les exigences augmentent alors que des changements sont constamment apportés sur le plan facultaire au programme pédagogique et dans l’organisation des soins de santé. De plus, les besoins de la société canadienne sont en constante évolution. Il est donc difficile pour les directions de programmes de maintenir en continu une conformité avec toutes les exigences liées aux différentes normes d'agrément.

Par ailleurs, les ressources à consacrer au processus d’agrément sont importantes et ne cessent de croître. Pour aider les facultés à relever le défi, l'AFMC a implanté un processus d'examen intérimaire favorisant la création d’une culture de l'amélioration continue de la qualité (ACQ) ainsi que pour repérer les problèmes émergents et, surtout, identifier les enjeux nécessitant une attention plus immédiate.

Toutes les facultés de médecine du Québec ont fait l'objet de visites d'agrément au cours des quatre dernières années et sont à différentes étapes du processus. Elles font toutes preuve d’une grande attention pour s’assurer que les étudiants reçoivent les meilleurs curricula, basés sur les meilleures pratiques, livrés dans un environnement qui favorise l'apprentissage, afin de les préparer à devenir des professionnels de la santé compétents et aptes à répondre aux besoins futurs de la société québécoise.

ROBERT PRIMAVESI, M.D.
Université McGill
adugme.med@mcgill.ca
514 398-3519
ÈVE-REINE GAGNÉ, M.D.
Université de Sherbrooke
Eve-Reine.Gagne@usherbrooke.ca
819 821-8000, poste 75203
GENEVIÈVE GRÉGOIRE, M.D.
Université de Montréal
genevieve.gregoire.1@umontreal.ca
514 343-6723
JEAN-FRANÇOIS MONTREUIL, M.D.
Université Laval
Jean-francois.Montreuil@fmed.ulaval.ca
418 656-2131, poste 11914