17 SEPTEMBRE 2013

Le Collège est favorable à l’adoption du projet de loi no 52 concernant les soins de fin de vie

PARTAGER

Ce matin, le Collège des médecins du Québec a présenté à la Commission de la santé et des services sociaux son mémoire sur le projet de loi no 52 concernant les soins de fin de vie. Le Collège des médecins accueille favorablement l’orientation générale qui a été prise par le gouvernement, soit d’inscrire l’aide médicale à mourir dans le continuum des soins de fin de vie et d’assurer aux soins palliatifs tout le développement requis.

« Pour nous, l’aide médicale à mourir doit rester une intervention exceptionnelle réservée aux situations où une personne souffrant d’une maladie grave et incurable et qui est en phase terminale éprouve des souffrances constantes et difficiles à soulager », a expliqué le Dr Charles Bernard, président-directeur général du Collège des médecins du Québec. Le Collège propose certaines modifications mineures au projet de loi allant en ce sens.

Le Collège se réjouit particulièrement de la création de la Commission sur les soins de fin de vie dont le rôle ne se limitera pas à faire respecter la loi. Cette Commission permettra de recueillir et d’analyser des informations sur les soins de fin de vie essentielles pour la suite du débat.

Le mémoire a été présenté en commission parlementaire par le Dr Charles Bernard, président-directeur général, le Dr Yves Robert, secrétaire et le Dr Michèle Marchand, secrétaire du groupe de travail en éthique clinique du Collège des médecins du Québec.

Le Collège des médecins du Québec est l'ordre professionnel des médecins québécois. Sa mission : une médecine de qualité au service du public.

Renseignements : 

Mme Leslie Labranche
Coordonnatrice aux relations publiques
Collège des médecins du Québec
Ligne médias : 514 933-4179