15 FÉVRIER 2017

Le Collège peut-il être partout?

PARTAGER

Le Collège des médecins du Québec peut-il être sur tous les fronts et impliqué dans tous les dossiers? À suivre les médias ainsi que leurs demandes d’information ou d’entrevues adressées au Collège, on pourrait croire que oui!

Soyons réalistes : malgré toute notre bonne volonté, notre intérêt pour les questions liées à la santé et notre empathie envers les patients, nous devons nous concentrer sur notre mandat de protection du public et de régulation de la profession médicale.

L’agrément de la formation, l’évaluation de l’exercice, le maintien des compétences et les enquêtes doivent demeurer nos activités prioritaires afin d’atteindre les objectifs de notre mandat. Certains diront que la qualité de l’exercice médical est influencée par une foule de paramètres sociaux, politiques ou autres. C’est vrai, mais fondamentalement, un exercice de qualité s’appuie sur une formation rigoureuse, sur le respect des obligations déontologiques et des normes de pratique, et sur le maintien des compétences. 

Certes, la rémunération des médecins, l’organisation du système de santé et plusieurs autres enjeux de santé publique font régulièrement les manchettes, et le Collège est souvent sollicité pour se positionner vis-à-vis de ces questions d’actualité. Or, elles ne relèvent pas directement de sa juridiction ni de sa mission. 

Le Collège poursuit donc ses efforts afin de jouer pleinement son rôle tout en se concentrant sur les dossiers qui relèvent vraiment de son mandat. Il en va de sa crédibilité et de sa légitimité.

La priorisation est une réalité incontournable pour le Collège, et chaque dossier étudié l’est de façon rigoureuse et sans compromis. Si le Collège émet un avis ou prend position, soyez assurés qu’une évaluation approfondie et complète a été réalisée au préalable, et que la protection du public aura été au centre de la réflexion.

Voilà l’assurance qualité du travail au Collège des médecins du Québec, toujours au bénéfice des patients!

Charles Bernard, M.D.
Président-directeur général
Collège des médecins du Québec