23 JANVIER 2014

Une nouveauté en ligne pour dénoncer l’exercice illégal de la médecine

PARTAGER

En octobre 2012, j’avais publié un billet pour dénoncer l’exercice illégal de la médecine à la suite d’un dossier d’enquête sur des charlatans paru dans La Presse. Depuis, il y a eu une hausse de demandes d’enquête au Collège (103 demandes en 2012-2013) concernant des faux médecins en tous genres. Plusieurs plaintes récentes concernaient la lecture de sang vivant, c’est-à-dire le diagnostic de maladies chez un individu à partir d’une goutte de sang visionnée au microscope. D’autres portaient sur la médecine quantique, qui consiste à brancher des capteurs à la tête et aux chevilles d’une personne, ce qui « permettrait » de faire un bilan de santé complet et même de guérir par les ondes les problèmes de santé détectés. Vous avez bien lu! Le Collège a également reçu des signalements à propos de guérisseurs qui vendent des produits de santé supposément miraculeux qu’ils fabriquent souvent eux-mêmes, ou encore concernant des personnes qui utilisent le titre de médecin ou qui laissent croire qu’elles sont habilitées à exercer la médecine.

Bien que le Collège des médecins intensifie ses poursuites devant la Cour du Québec (neuf poursuites en 2012-2013), il demeure que le meilleur moyen de protéger la population passe par l’information et la sensibilisation. C’est la raison pour laquelle le Collège met en ligne à compter d’aujourd’hui un rôle d’audiences pénales, c’est-à-dire un calendrier des poursuites en cours pour exercice illégal ou usurpation du titre de médecin afin d’aviser la population et les médias.

Par ailleurs, je demeure convaincu que le ministère de la Justice doit absolument réviser la nature et la sévérité des sanctions prévues au Code des professions pour ce type d’infraction. Tant qu’il n’y aura pas un changement à cet effet, je continuerai de déplorer que les amendes imposées, même si elles sont plus sévères qu’auparavant, ne sont pas suffisamment dissuasives pour décourager les charlatans d’exercer la médecine illégalement.

Charles Bernard, M.D.
Président-directeur général
Collège des médecins du Québec


Vous avez un commentaire? Nous encourageons les débats d'idées.
Écrivez-nous à l'adresse collegedesmedecins@cmq.org, en précisant vos nom et prénom.
Votre commentaire pourrait être publié s'il respecte la nétiquette du site.