29 AOÛT 2016

Prévention de la conjonctivite néonatale - position ministérielle

PARTAGER

La conjonctivite néonatale causée par une infection à Neisseria gonorrhoeae peut entraîner des conséquences graves pour le nouveau-né. Le Collège souhaite donc transmettre, aux médecins qui œuvrent en périnatalité, cette position du ministère de la Santé et des Services sociaux concernant les interventions recommandées afin de prévenir la conjonctivite néonatale causée par une infection à Neisseria gonorrhoeae ou une infection à Chlamydia trachomatis. Ces recommandations sont adaptées au contexte québécois.  

Nous vous invitons à prendre connaissance de cette position ministérielle à l’adresse suivante : http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-001675/.