23 MARS 2012

Rapport de la Commission spéciale sur la question de mourir dans la dignité

Le Collège des médecins du Québec salue l’excellent travail des membres de la Commission
PARTAGER

Le Collège des médecins du Québec accueille avec satisfaction les recommandations formulées dans le rapport de la Commission spéciale sur la question de mourir dans la dignité. De l’avis du Collège, les membres de la Commission ont entrepris une démarche de consultation publique assez unique qui leur a permis de présenter un rapport qui répond aux besoins des patients et des médecins tout en tenant compte des aspects légaux. Le Collège des médecins estime que ces recommandations, si elles sont suivies, permettront aux personnes en fin de vie de prendre les meilleures décisions et aux médecins d’exercer dans un encadrement où les règles sont claires.

Le rapport, qui contient 24 recommandations, en adresse trois au Collège :

  • La Commission recommande que le Collège des médecins élabore un guide d’exercice et des normes de déontologie sur la sédation palliative. Le Collège a déjà entrepris la production d’un guide d’exercice sur la pharmacologie des soins en fin de vie.
     
  • La Commission recommande que le Collège des médecins du Québec modifie son Code de déontologie afin que les médecins puissent pratiquer une aide médicale à mourir selon les critères prévus par la loi tout en confirmant leur droit à l’objection de conscience et leur obligation, le cas échéant, de diriger leur patient vers un autre médecin. Le Collège des médecins est actuellement en processus de révision du Code de déontologie et entend tenir compte de cette recommandation.
     
  • La Commission recommande qu’un comité mixte d’experts soit créé sous l’égide du Collège des médecins du Québec afin d’étudier la possibilité pour une personne atteinte d’une démence causée par une maladie dégénérative du cerveau de faire une demande anticipée d’aide médicale à mourir. Le Collège des médecins est ouvert à la mise sur pied d’un tel comité et entend collaborer à sa création.

« Ce rapport devrait permettre de véritables avancées concernant les soins palliatifs et l’aide médicale à mourir. Les conclusions de ce rapport démontrent que les membres de la Commission ont écouté très attentivement les différents groupes ayant fait des représentations lors de la tournée des audiences. Au-delà des divergences d’opinions, nous avons maintenant des balises solides pour aller de l’avant et le Collège des médecins assure le gouvernement qu’il collaborera afin que les recommandations formulées puissent devenir des mesures concrètes », a déclaré le docteur Yves Robert, secrétaire du Collège des médecins du Québec.

Enfin, rappelons que le Collège des médecins du Québec avait ravivé le débat sur l’euthanasie au Québec en présentant, en novembre 2009, un document de réflexion sur les soins appropriés en fin de vie. Ce document est accessible dans le site Web du Collège. Pour le Collège, assurer aux patients les meilleurs soins possibles est un objectif rassembleur qui doit demeurer au centre des discussions.

Le Collège des médecins du Québec est l'ordre professionnel des médecins québécois. Sa mission : une médecine de qualité au service du public.

Renseignements : 

Mme Leslie Labranche
Coordonnatrice aux relations publiques
Collège des médecins du Québec
Ligne médias : 514 933-4179