Activités médicales exercées par les infirmières

PARTAGER

Prescription infirmière

Le 7 octobre 2015, le gouvernement a approuvé le règlement visant à permettre la prescription infirmière dans certaines situations cliniques, principalement dans les domaines des soins de plaies et de la santé publique. Depuis le 11 janvier 2016, le Règlement sur certaines activités professionnelles qui peuvent être exercées par une infirmière et un infirmier est en vigueur. Ainsi, il est maintenant possible pour les infirmières et les infirmiers de prescrire certaines analyses de laboratoire ainsi que des produits, des médicaments topiques et des pansements utilisés en soins des plaies. Ils peuvent de plus prescrire des médicaments liés aux programmes de santé publique, en matière de contraception hormonale et d’infections transmises sexuellement et par le sang (ITSS) chez les personnes non-symptomatiques. Toute question à ce sujet peut être adressée au comité de vigie OIIQ-CMQ à l'adresse suivante : MDinfirmieres@cmq.org 

Lignes directrices - infirmières praticiennes spécialisées

Le Collège des médecins du Québec et l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec révisent et publient conjointement des lignes directrices afin de faciliter l’application du règlement autorisant la pratique d’infirmières praticiennes spécialisées en néonatalogie, en cardiologie, en néphrologie et en première ligne. Ces lignes directrices présentent le rôle et les responsabilités de ces infirmières ainsi que la pratique clinique interdisciplinaire en fonction des règles établies.

Constat de décès - mesures transitoires

Pour donner suite aux demandes provenant de plusieurs milieux cliniques visant à rechercher une solution permettant à une infirmière ou un infirmier de contribuer plus efficacement au constat de décès d’une personne, notamment lorsque le décès survient dans un milieu de soins de longue durée ou à domicile, l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) et le Collège des médecins du Québec (CMQ) ont déposé, à l’hiver 2014, une demande de modifications législatives afin d’habiliter une infirmière ou un infirmier à dresser le constat de décès et à remplir le bulletin de décès. 
  
Dans l’attente des changements législatifs souhaités, l’OIIQ et le CMQ estiment qu’il est possible de mettre en place une modalité transitoire afin que le constat de décès soit dressé et le bulletin de décès complété à distance par le médecin à partir des constatations de l'infirmière ou de l'infirmier. Pour en savoir davantage, consultez cette lettre, signée par les présidents du CMQ et de l’OIIQ, présentant les informations relatives à la demande de modifications législatives ainsi que les modalités d’application à la mise en place, s’il y a lieu, des mesures transitoires. Des renseignements additionnels seront divulgués au fur et à mesure de l’évolution de ce dossier. 

Dernière mise à jour : 17 février 2015