Le Collège poursuit l’ensemble de ses activités à distance pendant la pandémie. Les visiteurs sont admis sur rendez-vous seulement.
Consultez la page Nous joindre pour connaître nos heures d’ouverture et nos coordonnées.

Avis conjoint du CMQ et de l’OPQ

PARTAGER

À la suite de la publication de la position préliminaire de l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) basée sur son analyse des résultats de l’étude COLCORONA, le Collège des médecins du Québec (CMQ) et l’Ordre des pharmaciens du Québec (OPQ) invitent leurs membres à faire preuve de réserve face à l’utilisation de la colchicine dans le traitement de la COVID-19. Selon l’INESSS, il est prématuré d’appuyer l’usage de la colchicine chez les personnes avec un diagnostic de COVID-19 même si elles correspondent aux critères de sélection de l’étude.

D’ici à ce que les résultats de l’étude COLCORONA fassent l’objet d’une publication scientifique dans un journal révisé par les pairs et que Santé Canada émette également un avis, le CMQ demande à nouveau aux médecins de faire preuve d’une grande prudence s’ils considèrent prescrire de la colchicine à certains patients atteints de la COVID-19 en s’assurant de leur communiquer toutes les informations requises pour une prise de décision libre et éclairée, comme énoncé dans la position actuelle de l’INESSS.

Pour sa part, l’OPQ réitère à ses membres la consigne de ne pas délivrer de la colchicine qui serait prescrite à titre préventif pour un éventuel diagnostic de COVID-19.

Les deux ordres professionnels invitent leurs membres respectifs à consulter les documents suivants de l’INESSS : Position préliminaire suite à l’analyse de l’étude COLCORONA en prépublication ainsi que les Faits saillants.

Dernière mise à jour : 4 février 2021