Pandémie : Le Collège poursuit l’ensemble de ses activités à distance et les visiteurs sont admis sur rendez-vous. La réception à nos locaux est ouverte du lundi au jeudi de 8 h à 16 h 30, mais fermée entre 12 h et 13 h 15.
Suivez notre fil d’actualité sur la COVID-19 pour en savoir davantage.

Garder le cap pendant la tempête

Éditorial du président
PARTAGER

Photo du Dr Mauril Gaudreault, président

À la vitesse où l’information se bouscule sur nos écrans depuis les deux dernières semaines, on a parfois l’impression qu’il s’est écoulé une année en seulement 24 heures. La société québécoise, à l’instar du reste du monde, voit son quotidien chamboulé par des mesures exceptionnelles, mais justifiées en ce contexte de pandémie. Les équipes soignantes sur le terrain, dont les médecins, vivent avec une intensité particulière cette période de grand bouleversement. Autant dire qu’ils sont au cœur de la tempête. 

C’est désormais clair : il y a eu un « avant » et il y aura un « après » pandémie. Mais qu’en est-il du « pendant »? Les professionnels de la santé sont nos piliers dans un contexte d’urgence sanitaire. La pression est forte sur les équipes en place. En plus de leur témoigner notre profonde reconnaissance, nous devons présentement faire tout ce qui est en notre pouvoir pour les soutenir.

Bien que les portes du Collège soient actuellement fermées, conformément aux directives gouvernementales, notre personnel demeure dédié à trouver des solutions qui permettront de mieux soutenir le personnel soignant et de servir la population québécoise en ces temps difficiles. 

Le Collège actif en télétravail

Soucieux de protéger la population, ses collaborateurs et ses employés, le Collège a pris la décision de fermer l’accès physique à ses bureaux dès le 14 mars dernier. Des mesures permettant le télétravail ont rapidement été déployées pour maintenir les activités jugées prioritaires dans ce contexte. La vitesse à laquelle circule l’information est cruciale en période de pandémie, et nous tentons de répondre prestement aux questions du public et des médecins. Au cours de la dernière semaine, les équipes du Centre d’information et du Bureau du syndic ont répondu à plus de 500 demandes, dont la plupart ont été traitées en 24 heures ou moins.

Nos équipes sont à pied d’œuvre pour fournir de l’information pertinente à nos différents publics, que ce soit par courriel, dans la section spéciale COVID-19 de notre site Web, ou via nos infolettres. 

Une réalité qui évolue, des stratégies pour s’adapter

Depuis le vendredi 13 mars, la direction du Collège a également constitué une cellule de crise, qui se réunit quotidiennement pour partager de l’information, faire le point et prendre les décisions qui s’imposent. 

Nous explorons toutes les possibilités pour soutenir les médecins dans ce contexte exigeant. Report de la date limite pour acquitter la cotisation annuelle, report de la date de déclaration des activités de formation continue, activités de formation ALDO-Québec offertes par webinaire, ouverture de voies alternatives à la délivrance de permis restrictifs pour les résidents finissants dont les examens ont été annulés… nous cherchons à mettre en place des stratégies qui allégeront le travail des professionnels et optimiseront le temps consacré aux soins prioritaires.

Cette réflexion n’est évidemment pas l’apanage du Collège. Nous travaillons de concert avec les autorités ministérielles et les organismes clés pour mettre en place des solutions tangibles. Nous participons aux téléconférences biquotidiennes tenues par le comité clinique ministériel, grâce auxquelles de l’information de première main nous parvient et nous permet de poser des actions en phase avec celles du gouvernement.

Nous sommes notamment en lien avec divers partenaires pour définir les modalités du retour au travail des professionnels retraités, toujours en tenant compte de notre mission de protection du public et de promotion d’une médecine de qualité.

S’unir pour traverser l’épreuve

Plus que jamais, le Collège voit l’importance et la nécessité de construire de nouveaux ponts entre les professionnels de la santé et de travailler en équipe. Au cours des dernières semaines, nous avons conclu nombre d’ententes avec d’autres ordres professionnels (infirmières, pharmaciens, inhalothérapeutes) pour optimiser l’utilisation des ressources en santé et permettre un meilleur accès à des soins de qualité, en temps opportun. Que ce soit l’élargissement des activités autorisées pour les IPS ou les pharmaciens, nous tentons d’agir prestement et de façon coordonnée, pour le bien de l’ensemble de la population. 

Nous allons poursuivre dans cette voie de collaboration, car il en va de notre responsabilité en tant que professionnels et en tant que citoyens.

La tempête aura une fin

À tout le personnel soignant, et particulièrement aux médecins qui jouent un rôle de premier plan dans ce grand combat collectif, je tiens à vous dire à quel point je suis sensible au stress que vous vivez actuellement. 

Lorsqu’on est au cœur de la tempête, c’est difficile de voir l’horizon. On perd nos repères et on peut se sentir déstabilisé et inquiet. Sachez que le Québec en entier vous soutient et vous remercie de votre présence essentielle. Il ne faut pas perdre de vue que cette situation exceptionnelle est temporaire. Nous vivons le « pendant », mais il y aura résolument un « après ». 

Personnellement, je m’engage à ce que le Collège mène toutes les actions possibles pour soutenir la population et les médecins durant cette épreuve. D’ici là, je demande à tous les citoyens du Québec, et particulièrement aux médecins, de prendre les mesures nécessaires pour se protéger. Prenons soin de nous, et prenons soin les uns des autres. Ensemble, nous traverserons la tempête.

Mauril Gaudreault, M.D.
Président
Collège des médecins du Québec

Dernière mise à jour : 25 mars 2020