Pandémie : Le Collège poursuit l’ensemble de ses activités en mode télétravail. Bien que l’accès à nos bureaux demeure fermé jusqu’au mois de septembre, notre réceptionniste est disponible de 8 h à 12 h et de 13 h 15 à 16 h 30 du lundi au jeudi ainsi que le vendredi de 8 h à 12 h pour recevoir vos appels. Suivez notre fil d’actualité sur la COVID-19 pour en savoir davantage.

L’urgence d’agir ensemble

Éditorial du président
PARTAGER

Photo du Dr Mauril Gaudreault, président

Hier, le premier ministre Legault a lancé un appel clair à tous les médecins du Québec : il manque actuellement 2 000 travailleurs pour répondre aux besoins criants signalés dans plusieurs résidences pour aînés. Plus que jamais, l’arrivée en renfort des médecins qui n’étaient pas encore mobilisés par la crise est non seulement souhaitable, mais devenue nécessaire.

Au moment d’écrire ces lignes, 1 700 médecins avaient déjà répondu à l’appel du premier ministre en moins de 24 heures. Devant cette mobilisation massive, un seul mot me vient à l’esprit : merci!

La situation dans laquelle se retrouvent plusieurs personnes âgées au Québec est pour le moins préoccupante. Contraintes à l’isolement et face à un manque de personnel disponible pour répondre à leurs besoins les plus élémentaires, certaines personnes voient leur sécurité physique et leur santé psychologique largement compromises. Aucun de nous ne souhaiterait voir son propre parent ou grand-parent traité ainsi.

Nous ne sommes pas à l’heure de pointer du doigt les responsables de ce cafouillis aux conséquences tragiques. Nous ferons les bilans qui s’imposent une fois la crise passée, et je serai le premier à les souhaiter. Pour le moment, concentrons-nous sur le présent, sur l’urgence de la situation dans les centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD).

Les médecins sont un maillon essentiel de la garde protectrice pour faire face à la situation actuelle. En temps de guerre, comme en temps de pandémie, il est du devoir du médecin d’effectuer toute tâche connexe aux soins de santé, là où cela est requis, que ce soit dans un hôpital, dans un CHSLD ou à domicile.

Les équipes en place font déjà des miracles quotidiennement et je salue le courage et le dévouement de ces professionnels qui, depuis le jour 1, offrent les soins et le soutien dont la population a tant besoin. Nous comptons tous sur ces médecins, infirmières, inhalothérapeutes, préposés aux bénéficiaires, pharmaciens, et tant d’autres travailleurs qui se dévouent corps et âme pour les autres.

Cette bataille, nous ne pourrons la gagner qu’en unissant nos efforts. Chaque maillon de cette grande chaîne de soins est essentiel. C’est pourquoi je souhaite exprimer, au nom du Collège, toute ma reconnaissance envers les médecins qui participent à l’effort collectif. Plus largement, je félicite tous les professionnels de la santé qui choisissent de prêter main-forte. En 2016, quinze ordres professionnels s’étaient unis pour publier un énoncé de position qui mettait justement de l’avant l’importance de la collaboration interprofessionnelle en CHSLD. Plus que jamais, c’est le moment de mettre en pratique ces principes!

Les personnes hébergées en CHSLD sont en droit de recevoir des soins et des services qui répondent à leurs besoins et qui assurent leur bien-être, malgré leur perte d’autonomie. En cette période particulièrement difficile, offrons notre contribution en toute humilité, travaillons de concert avec les équipes soignantes déjà en place, apprenons les uns des autres.

En contexte d’urgence sanitaire, chaque journée peut faire une différence. Nous n’avons plus le temps de tergiverser. Alors continuons sur cette lancée, et maintenons l’effort collectif. Faisons tout ce qui est à notre portée pour sauver des vies.

Mauril Gaudreault, M.D.
Président
Collège des médecins du Québec

Dernière mise à jour : 16 avril 2020