Déclaration des décès maternels et périnataux en ligne… pour que chaque vie compte!

PARTAGER

Le décès d’une femme, en lien avec sa grossesse, ou encore la perte d’un fœtus ou d’un nouveau-né sont des tragédies pour les familles touchées. La mortalité maternelle et périnatale est dorénavant un enjeu social prioritaire pour plusieurs organisations, dont l’Organisation mondiale de la Santé, la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada (SOGC) et le Collège des médecins du Québec (CMQ).

Depuis de nombreuses années, le CMQ a formé un groupe de travail sur la périnatalité, constitué d’experts, ayant notamment le mandat de réviser les circonstances entourant les décès maternels et périnataux.

Formulaires en ligne

Afin de standardiser les informations recueillies à cette fin, le CMQ a mis en place une procédure de déclaration en ligne pour ces décès, détaillée dans ces deux nouvelles fiches d’information :

En déployant ces formulaires de déclaration en ligne, le CMQ souhaite un meilleur recensement des décès, ce qui permettra d’établir, à la lumière des données recueillies, différents indicateurs en lien avec ces types de mortalité. 

Une déclaration importante pour la protection du public

Il ne suffit pas de connaître les chiffres de mortalité maternelle et périnatale; il nous faut également comprendre les facteurs liés à ces décès.  La révision et l’analyse des décès maternels et périnataux permettent d’en préciser les causes et de déterminer certains facteurs pouvant y être associés. Ultimement, cela constitue une opportunité d’améliorer les suivis obstétricaux et néonataux et de promouvoir les bonnes pratiques, ce qui pourra contribuer à prévenir d’autres drames. 

Quels décès devraient être déclarés?

Au Québec, tout décès d’une femme pendant la grossesse ou dans les 42 jours suivant la fin de la grossesse, quelle qu’en soit la cause, devrait être déclaré. 

Devrait également être déclaré le décès de tout fœtus ou nouveau-né dont la gestation est supérieure ou égale à 20 semaines ou dont la masse est supérieure ou égale à 500 g à la naissance, que ce décès survienne avant ou pendant le travail et l’accouchement (mortinaissance) ou durant la période néonatale (0-28 jours de vie).

Cela exclut cependant les cas d’interruption volontaire de grossesse et les cas d’interruption de grossesse pour raison médicale.

Respect de la confidentialité

Étant donné la nature sensible de l’information qu’ils contiennent, les formulaires de déclaration sont accessibles uniquement à partir de l’espace personnel sécurisé des membres dans notre site Web. Afin de préserver la confidentialité du déclarant, tous les formulaires reçus seront anonymisés avant d’être transmis pour révision et analyse aux membres du groupe de travail sur la périnatalité. 

Constats et opportunités

Au cours des dernières années, le groupe de travail a réalisé des activités de rodage en analysant plus d’une centaine de décès périnataux et une quinzaine de décès maternels. Ce projet pilote a mené à de riches échanges entre experts, mettant en lumière des informations utiles à partager avec l’ensemble des professionnels. À cette fin, d’autres fiches d’information verront prochainement le jour sur des thèmes comme :

  • Les problèmes cardiovasculaires durant la grossesse;
  • La dépression per-partum;
  • La réanimation et la césarienne perimortem;
  • La reconnaissance du retard de croissance intra-utérin comme cause de décès périnatal;
  • L’importance de l’autopsie du fœtus et du nouveau-né pour déterminer la cause du décès.

Afin de faciliter un transfert de connaissances et d’harmoniser les pratiques d’évaluation, deux guides sont aussi en préparation à l’intention des équipes de soins en périnatalité, relativement à l’analyse des décès maternels et périnataux.

Enfin, la publication d’un rapport bisannuel permettra de constater les tendances. 

Un travail en collaboration pour sauver des vies

Dresser un portrait de la mortalité maternelle et périnatale au Québec et mieux gérer le risque entourant la grossesse, le travail et l’accouchement, serait impossible sans la précieuse collaboration des médecins œuvrant en périnatalité, des comités d’évaluation de l’acte en périnatalité au sein des établissements, de même que des associations concernées. Le CMQ remercie ses membres et partenaires qui contribuent à ce projet important, pour le bien-être des enfants à naître et des familles.

Dernière mise à jour : 19 avril 2022