Le développement professionnel continu

PARTAGER

Depuis le 1er juillet 2007, les médecins québécois sont invités à opter pour l’un des programmes de développement professionnel continu (DPC), tel le plan d’autogestion proposé par le Collège des médecins du Québec (CMQ). En proposant à ses membres une approche simple et conviviale, le Collège permet aux médecins de prendre en main leur plan de DPC de façon à répondre adéquatement à leurs besoins éducatifs. Les médecins trouveront dans cette section des outils polyvalents, qui rendront cette démarche facile et efficace.

Les médecins doivent informer le Collège de leur choix de plan de DPC lors du renouvellement de leur cotisation annuelle. Les médecins qui n’ont pu le faire sont invités à remplir le formulaire d’adhésion à un plan de DPC et à le retourner au Collège des médecins du Québec.

Une fois l’an, le Collège demandera à environ 3 % de ses membres de lui fournir des preuves d’adhésion à un programme de DPC. Si un médecin ne peut fournir ces pièces ou que celles-ci ne sont pas satisfaisantes, le Collège proposera à ce dernier un mentorat auprès d’un collègue qui pourra l’aider à élaborer son plan de DPC.

Le Collège est convaincu que le plan d’autogestion de DPC permettra aux médecins de rendre compte du maintien de leur compétence et de leur capacité à donner les meilleurs services qui soient en matière de santé.

Activités de développement professionnel continu

À la suggestion du Collège des médecins du Québec, les organismes intéressés au développement professionnel continu ont créé en 1975 un organisme de concertation, alors nommé le Conseil de l'éducation médicale continue du Québec. Depuis novembre 2005, l'organisme se nomme le Conseil québécois de développement professionnel continu des médecins (CQDPCM).

Pour aider les médecins à planifier leur programme de formation continue, les organismes membres du CQDPCM mettent à leur disposition un répertoire contenant les activités qu'ils organisent, portant sur des sujets tout aussi variés qu'intéressants. Ainsi, les médecins peuvent obtenir l'information requise pour faire des choix éclairés et s'inscrire aux activités qui répondront le mieux à leurs besoins.

Pour en savoir davantage, consultez le répertoire des activités de DPC proposées par le CQDPCM. Vous pouvez aussi prendre connaissance du nouveau Code d’éthique du Conseil québécois de développement professionnel continu des médecins (CQDPCM), entré en vigueur le 1er janvier 2016.

Norme nationale pour le soutien des activités de DPC agréées

Depuis le 1er mars 2016, une norme nationale, adoptée par le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada, le Collège des médecins de famille du Canada et le Collège des médecins du Québec, régit la conception et la prestation d’activités de développement professionnel continu (DPC) agréées au Canada. Cette norme vient s'ajouter aux règles énoncées dans Les interactions avec l’industrie pharmaceutique : Lignes directrices pour les médecins, de l’Association médicale canadienne. Au Québec, le Code d’éthique du Conseil québécois de développement professionnel continu des médecins (CQDPCM), adopté par le CMQ, le Collège royal et les organismes agréés en DPC à l'égard des activités offertes au Québec a préséance. 

Dernière mise à jour : 24 avril 2015