Direction de l’inspection professionnelle

PARTAGER

Dr Marc BillardDr Marc Billard
Directeur de l’inspection professionnelle

Mandat

Le mandat de la Direction de l’inspection professionnelle (DIP) est de surveiller la qualité de l’exercice de tous les médecins actifs afin de contribuer à l’amélioration de la santé des Québécois. 

Sous la direction du responsable de l’inspection (RI), les inspecteurs se partagent la tâche définie dans le Programme de surveillance générale approuvé par le Conseil d’administration. Notre but est de participer à l’amélioration de la pratique médicale dans les établissements et dans tous les autres milieux publics ou privés où s’exercent des activités médicales. Lorsque nécessaire, nous utilisons l’expertise de plus de 200 médecins en pratique active, lors de nos inspections. 

Afin de permettre aux médecins d’offrir des soins médicaux de qualité, le système de surveillance et d’amélioration de l’exercice mis en place repose sur le déploiement de trois niveaux de mesures visant à évaluer l’exercice professionnel des médecins et, le cas échéant, à l’améliorer.

Trois niveaux d’intervention

Le système de surveillance et d’amélioration de la performance des médecins comporte trois niveaux d’intervention.

  • Premier niveau : évaluation de grands groupes de médecins par l’intermédiaire des Conseil des médecins, dentistes et pharmaciens (CMDP) des établissements ou d’indicateurs cliniques
  • Deuxième niveau : évaluation de petits groupes de médecins ou individuelle par questionnaire seulement
  • Troisième niveau : évaluation individuelle approfondie de la compétence des médecins 

La DIP évalue la qualité de l’exercice des médecins en cabinet et dans les établissements. Elle travaille en partenariat avec les autres directions et comités du Collège et effectue des interventions en vue d’améliorer l'exercice médical. Partant du principe que tout médecin tend naturellement à exercer une médecine de qualité, la DIP place la gestion des risques au cœur de son système. Grâce à un processus de rétroaction à chacune des étapes d’évaluation, les médecins sont informés de leur performance et, le cas échéant, de la façon de l’améliorer. Dans les cas où le médecin ne s’entend pas avec le RI, le comité de l’inspection professionnelle (CIP) doit l’entendre et peut imposer des activités de perfectionnement.

Le comité d’inspection professionnelle

Le CIP est constitué de dix médecins et un membre du public, représentant diverses disciplines médicales et chirurgicales. Les membres du CIP sont nommés par le Conseil d’administration du Collège des médecins du Québec. Le comité se réunit régulièrement pour prendre connaissance des recommandations qui lui sont présentées et décider, si requis, des actions à entreprendre pour améliorer l’exercice professionnel des médecins visités.

Consultez également :

Vous pouvez joindre le personnel de la Direction de l'inspection professionnelle du lundi au jeudi, de 8 h à 16 h 30 et le vendredi, de 8 h à 12 h.

Dernière mise à jour : 5 mars 2021