Pandémie : Le Collège poursuit l’ensemble de ses activités en mode télétravail. Bien que l’accès à nos bureaux demeure fermé jusqu’au mois de septembre, notre réceptionniste est disponible de 8 h à 12 h et de 13 h 15 à 16 h 30 du lundi au jeudi ainsi que le vendredi de 8 h à 12 h pour recevoir vos appels. Suivez notre fil d’actualité sur la COVID-19 pour en savoir davantage.

Lutte contre la COVID-19: modalités entourant la modification du domaine d’exercice

PARTAGER

Devant l’ampleur de la pandémie qui mobilise la profession médicale, nombre de médecins se sentent interpellés et souhaitent aider leurs collègues. À cette fin, plusieurs de ces médecins doivent modifier ou ajouter un nouveau domaine d’exercice à leur pratique existante, notamment les soins prolongés en CHSLD.

Le Collège comprend très bien le désir de ces médecins de s’impliquer et d’appuyer leurs collègues dans la lutte contre la COVID-19, et est d’ailleurs fortement engagé dans cette lutte, dans le respect de sa mission de protection du public. 

Il considère qu’il est du ressort de la Direction des services professionnels (DSP) de chaque établissement, en collaboration avec les chefs de départements, de coordonner les ressources médicales de leur établissement pour les médecins ayant déjà un statut et des privilèges dans celui-ci, et ce, conformément aux directives découlant du sous-comité sur la réaffectation des médecins.

Également, tous les médecins de famille ou spécialistes qui ne disposent pas d’un statut en établissement mais qui souhaiteraient travailler dans les unités de soins prolongés durant la pandémie pourront le faire sans autre exigence du Collège.

Dans ces circonstances particulières et afin d’assurer en tout temps la qualité des soins offerts aux patients, le Collège recommande aux autorités concernées de jumeler avec des médecins d’expérience les médecins n’ayant jamais exercé en soins prolongés ou ceux ayant cessé leur pratique dans ce domaine depuis plus de 3 ans.

Enfin, rappelons que les médecins devront toujours se conformer au Code de déontologie des médecins et respecter les limites de leur compétence.

Dernière mise à jour : 17 avril 2020