Questions-réponses sur les téléconsultations

PARTAGER

Une famille en téléconsultation avec un médecin

Les téléconsultations sont relativement nouvelles dans notre système de santé. Durant la pandémie de COVID-19, elles ont gagné en popularité afin de réduire les contacts physiques et ainsi limiter la propagation du virus. Cette approche offre des avantages indéniables pour les patients comme de ne pas avoir à se déplacer, d’éviter de s’absenter du travail, de débourser des frais de stationnement ou de patienter dans une salle d’attente peu confortable. Cependant, il peut être insécurisant de ne pas subir d’examen physique complet ou de devoir s’exprimer sans la présence du médecin à ses côtés.  

Que votre rendez-vous médical se déroule par téléphone, par vidéoconférence ou dans un cabinet, gardez à l’esprit que le médecin a les mêmes obligations professionnelles et doit :

  • préserver la confidentialité et le secret professionnel;
  • assurer des soins médicaux de qualité;
  • maintenir une relation thérapeutique de qualité avec vous;
  • assurer le suivi requis par votre état de santé, ou s’il ne peut le faire, confier cette responsabilité à une personne ayant les compétences nécessaires pour s’en acquitter.
Questions les plus courantes :
 

1- Combien dois-je débourser pour une téléconsultation?

La majorité des soins de santé au Québec sont dispensés par des médecins rémunérés par la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ). Ils peuvent travailler en cabinet (clinique médicale) ou en établissement (CLSC, hôpital, etc.). Les soins offerts par ces médecins, qu’ils soient dispensés sur place ou à distance, sont couverts par la RAMQ et donc sans frais pour vous.

Une minorité de médecins travaillent dans des cliniques privées. Ces derniers doivent clairement afficher qu’ils ne sont pas rémunérés par la RAMQ. C'est alors le patient qui paie. 
Il existe également des compagnies privées qui offrent exclusivement des services de consultation médicale à distance. Certaines sont situées au Québec et d’autres se trouvent hors du Québec ou à l’étranger. Les frais sont à la charge du patient. 

Il est important de vous renseigner sur le coût de la consultation, qu’elle soit par téléphone ou par vidéoconférence.  

FIN DES SECTIONS

2- Pendant la pandémie, puis-je voir un médecin en personne pour une urgence mineure?

Les rendez-vous en cabinet sont possibles, malgré la pandémie. Selon les milieux, il existe diverses façons d’obtenir un rendez-vous avec un médecin. Vous pouvez communiquer directement avec votre clinique par téléphone. Dans certains cas, il est possible de le faire par courriel ou par le biais du site Web de la clinique. Enfin, le gouvernement déploie progressivement le site Rendez-vous santé Québec, qui permet de prendre rendez-vous en ligne avec votre médecin de famille, un autre médecin ou un professionnel de la santé (infirmière, travailleuse sociale, etc.) qui travaille à la clinique, en autant que celle-ci est inscrite à ce service. En cas de situation urgente, il ne faut pas hésiter à se présenter à l’urgence ou à appeler le 911.  

FIN DES SECTIONS

3- Puis-je voir mon médecin en personne si je le désire?

Votre médecin a votre intérêt à cœur et ses responsabilités professionnelles à votre égard sont les mêmes, que ce soit lors d’une téléconsultation ou lors d’un rendez-vous en personne. Or, il peut arriver que, pour diverses raisons, le médecin juge plus approprié d’opter pour la téléconsultation. Toutefois, si vous ressentez le besoin de le voir en personne, vous avez le droit d’en faire la demande, et on ne peut vous la refuser à moins de circonstances exceptionnelles.

FIN DES SECTIONS

4- Est-ce que mon problème de santé se prête à une téléconsultation?

Plusieurs problèmes de santé se prêtent aux téléconsultations. D’autres, non. Par exemple, le médecin peut juger que certaines rencontres à distance sont appropriées pour faire le suivi de maladies chroniques connues et des résultats de certaines analyses de laboratoire. 

D’autres problèmes requièrent une visite en cabinet, notamment lorsqu’un examen physique est essentiel pour établir le bon diagnostic. Les consultations à distance, particulièrement par téléphone, comportent des limites. C’est pourquoi il est important de convenir avec votre médecin de la meilleure avenue à prendre.

IMPORTANT

Si lors d’une téléconsultation, le médecin juge qu’un examen physique est requis, il ne peut pas vous demander de vous rendre à une clinique sans rendez-vous ni vous diriger simplement vers l’urgence d’un hôpital afin d’obtenir cet examen. Il doit vous diriger vers un médecin ou une clinique en particulier, avec qui il a déjà une entente, afin d’assurer la poursuite de votre évaluation. Toutefois, l’urgence demeure la bonne destination si votre état requiert des soins immédiats.

FIN DES SECTIONS

5- Peut-on m’assurer que la confidentialité de mes données sera préservée?

Le médecin doit s’assurer d’utiliser des outils qui protègent la confidentialité des données. D’ailleurs, il doit, au début de la première consultation à distance, vous expliquer les risques associés à l’utilisation des technologies de l’information et obtenir votre consentement.

FIN DES SECTIONS

6- Combien de temps dois-je prévoir pour une téléconsultation?

Il est possible qu’il y ait une certaine attente pour votre rendez-vous, comme lorsque vous vous présentez au cabinet de votre médecin. Prévoyez environ une heure d’attente pour votre rendez-vous. 

FIN DES SECTIONS

7- J’ai une téléconsultation prévue avec un médecin que je ne connais pas. Comment dois-je me préparer à la rencontre?

1. Lisez et signez, s’il y a lieu, tout formulaire de consentement au sujet de l’utilisation d’outils informatiques et des consultations médicales à distance qui vous aurait été envoyé préalablement. N’hésitez pas à poser des questions si l’information ne vous semble pas claire. Un consentement uniquement verbal est également accepté.

Dans un contexte de téléconsultation, le consentement doit comprendre des explications claires et simples sur :
  • les risques pour la sécurité des données et la confidentialité;
  • les limites de l’évaluation médicale pour la formulation d’un diagnostic adéquat.

Vous pouvez retirer votre consentement en tout temps.

2. Ayez en mains :

  • votre carte de la RAMQ, car le médecin vous la demandera afin de vous identifier. La carte émise par l’hôpital pourrait également être demandée par le médecin
  • votre liste de questions, incluant la liste des symptômes qui vous inquiètent; 
  • toutes les informations que vous jugez pertinentes ou qui vous ont été demandées (ex. : poids, taille, valeurs de tension artérielle, valeurs de glycémie, etc.);
  • la liste de vos médicaments et produits naturels, incluant les doses;
  • une liste des maladies déjà diagnostiquées, d’opérations chirurgicales passées, de vos allergies et des maladies connues au sein de votre famille proche.
N’hésitez pas à poser toutes vos questions au médecin et abordez toutes les inquiétudes qui subsistent avant la fin de la rencontre.

3. Au moins 10 minutes avant le rendez-vous, assurez-vous :

Rendez-vous téléphonique Rendez-vous en vidéoconférence
  • que votre téléphone est chargé ou branché;  
  • de conserver votre téléphone près de vous et que la sonnerie est assez forte pour l’entendre; 
  • de vous installer dans un endroit calme et confortable, où votre vie privée pourra être respectée. Si vous n’êtes pas dans un endroit jugé adéquat pour tenir une consultation, il est possible que le médecin reporte le rendez-vous.
  • que l’appareil que vous utiliserez est chargé ou branché;
  • que l’équipement nécessaire à la vidéoconférence fonctionne (micro, webcam, haut-parleur) et que votre connexion Internet est stable;
  • de télécharger l’application proposée par votre médecin, si on vous le demande (l’utilisation de plateformes comme Skype ou FaceTime est déconseillée, car celles-ci ne permettent pas d’assurer la confidentialité des échanges);
  • de vous installer dans un endroit calme et confortable, bien éclairé, où votre vie privée pourra être respectée. Si vous n’êtes pas dans un endroit jugé adéquat pour tenir une consultation, il est possible que le médecin reporte le rendez-vous. 

Si une personne est présente à vos côtés lors du rendez-vous, vous devez en aviser le médecin.  

FIN DES SECTIONS

8- J’ai une téléconsultation prévue avec mon médecin habituel. Comment dois-je m’y préparer?

1. Ayez en mains :

  • votre carte de la RAMQ, car il est possible que le médecin vous la demande afin de vous identifier;
  • votre liste de questions, incluant la liste des symptômes qui vous inquiètent; 
  • toutes les informations que vous jugez pertinentes ou qui vous ont été demandées (ex. : poids, taille, valeurs de tension artérielle, valeurs de glycémie, etc.);
  • la liste de vos médicaments et produits naturels, incluant les doses.

2. Au moins 10 minutes avant le rendez-vous, assurez-vous :

Rendez-vous téléphonique Rendez-vous en vidéoconférence
  • que votre téléphone est chargé ou branché;  
  • de conserver votre téléphone près de vous et que la sonnerie est assez forte pour l’entendre; 
  • de vous situer dans un endroit calme et confortable, où votre vie privée pourra être respectée. Si vous n’êtes pas dans un endroit jugé adéquat pour tenir une consultation, il est possible que le médecin reporte le rendez-vous. 
  • que l’appareil que vous utiliserez est chargé ou branché;
  • que l’équipement nécessaire à la vidéoconférence fonctionne (micro, webcam, haut-parleur) et que votre connexion Internet est stable;
  • de télécharger l’application proposée par votre médecin, si on vous le demande (Zoom, Teams, React ou autre);
  • de vous situer dans un endroit calme et confortable, bien éclairé, où votre vie privée pourra être respectée. Si vous n’êtes pas dans un endroit jugé adéquat pour tenir une consultation, il est possible que le médecin reporte le rendez-vous. 

Si une personne est présente à vos côtés lors du rendez-vous, vous devez en aviser le médecin.  

FIN DES SECTIONS

9- Quels sont les comportements attendus du médecin durant la téléconsultation?

Que votre rendez-vous médical se déroule en personne ou à distance, gardez à l’esprit que le médecin a les mêmes obligations professionnelles et doit :

  • préserver la confidentialité et le secret professionnel;
  • assurer des soins médicaux de qualité;
  • maintenir une relation thérapeutique de qualité avec vous;
  • assurer le suivi requis par votre état de santé, ou s’il ne peut le faire, confier cette responsabilité à une personne ayant les compétences nécessaires pour s’en acquitter.
Déroulement

Au début de la téléconsultation, s’il vous rencontre pour la première fois, le médecin doit se présenter en disant son nom complet, en mentionnant sa spécialité et en confirmant avoir un permis de pratique valide au Québec*. 

Il doit également :

  • valider votre identité, possiblement à l’aide de votre carte de la RAMQ ou de votre carte émise par l’hôpital;
  • obtenir votre consentement verbal ou écrit aux soins virtuels  lors d’une première consultation; il vous le redemandera, s’il vous rencontre pour un nouveau problème;
Dans un contexte de téléconsultation, le consentement doit comprendre des explications claires et simples sur :
  • les risques pour la sécurité des données et la confidentialité;
  • les limites de l’évaluation médicale pour la formulation d’un diagnostic adéquat.

Vous pouvez retirer votre consentement en tout temps.

  • vous demander de préciser le lieu géographique où vous vous trouvez;
  • s’assurer que vous vous trouvez dans un endroit où la confidentialité est respectée;
  • vous demander si d’autres personnes assistent à ce rendez-vous et établir leur identité; 
  • assurer le suivi du problème de santé pour lequel vous le consultez (voir aussi la question 4).

* Vous pouvez vous assurer que le permis d’exercice du médecin est valide au Québec en consultant le bottin des médecins du Collège des médecins du Québec. Si vous désiriez formuler une plainte au sujet d’un médecin, le Collège ne pourra intervenir qu’auprès d’un médecin ayant un permis d’exercice valide au Québec.

FIN DES SECTIONS

Dernière mise à jour : 1 juin 2022