Le Collège poursuit l’ensemble de ses activités à distance pendant la pandémie. Les visiteurs sont admis sur rendez-vous seulement.
Consultez la page Nous joindre pour connaître nos heures d’ouverture et nos coordonnées.

Rupture d’approvisionnement de l’anticoagulant acénocoumarol ou nicoumalone (SintromMD)

PARTAGER

L’anticoagulant acénocoumarol (SintromMD) est actuellement en rupture d’approvisionnement pour une durée indéterminée. La compagnie pharmaceutique a même évoqué un éventuel arrêt de commercialisation de ce produit au Canada.  

Afin de faciliter la substitution de l’acénocoumarol (SintromMD), qui commence déjà à se faire rare dans les pharmacies communautaires, la cellule d’intervention en cardiologie de l’Association des cardiologues du Québec recommande  un changement d’anticoagulant. 

Pour les patients qui ne peuvent pas recevoir un anticoagulant oral direct (AOD), le facteur de conversion suggéré est en moyenne 1,5 à 1,8 fois supérieur lors du passage de l’acénocoumarol (SintromMD) à la warfarine. Plus précisément, un patient qui reçoit 4 mg/jour d’acénocoumarol pourrait recevoir de 6 à 7,5 mg de warfarine. Un RNI de contrôle est recommandé 5 à 10 jours après la conversion.  

Toutefois, aucune substitution n’est actuellement possible pour les patients allergiques à la warfarine. Pour y remédier, le Collège est en discussion avec le ministère de la Santé et des Services sociaux afin d’évaluer la possibilité d’importer le médicament en adressant une demande d’accès spécial. Notez que la demande d’accès spécial doit se faire pour chaque patient individuellement par le département de pharmacie de l’établissement hospitalier du patient.  

Dernière mise à jour : 2 décembre 2020