Soulières, Denis (95296)

PARTAGER

Nom : Soulières
Prénom : Denis
Numéro de permis : 95296
Liste des certificats de spécialiste : Pédiatrie, Hématologie, Oncologie médicale
Région électorale : Métropole

Fonction(s) occupée(s) actuellement : Hématologue et Oncologue Médical (CHUM), Co-Gestionnaire Médical (Oncologie de la Sphère ORL), Directeur (Clinique Hémoglobinopathie), Professeur Titulaire (Université de Montréal)

Année d'obtention du diplôme en médecine : 1991

Adresse courriel : denis.soulieres@umontreal.ca

Compte LinkedIn : ca.linkedin.com/in/denis-soulieres-93a82632/fr

Regardez la vidéo du candidat

Je me présente!

Voici les principaux objectifs que je souhaiterais poursuivre à titre de membre du Conseil d'administration du Collège, afin de contribuer concrètement à sa mission de protection du public. Vous trouverez également un survol des expériences pertinentes que je possède, et qui me permettent de croire que je saurai relever les défis de cette importante fonction.

Pourquoi me présenter au CA du CMQ? Pour participer à l'évolution de son action. Le Collège a pour rôle d'assurer la formation et le maintien de la compétence des membres, voire la surveillance de la pratique. Mais les mutations de la pratique, les actes attribués à divers professionnels et les pénuries de ressources diagnostiques et thérapeutiques, imposent au CMQ d'intervenir et de s'impliquer quand des situations ont un impact sur la qualité de la pratique et la quantité des soins prodigués. L'acte médical ne peut être évalué isolément, mais dans le contexte qui l'entoure. En favorisant l'implantation et le respect de guides de pratique. En commentant l'organisation des soims des lieux pratique des médecins, visant protection des patients et soins individualisés.

La protection du public du CMQ doit se conjuguer avec le devoir d'assurer l'intégrité de la profession. Il prime donc d'être présent, de commenter le système de santé, de rétablir la voix du corps médical à titre d'expert des conditions nécessaires à des soins compétents et pertinents. Je crois avoir démontré ma capacité à discuter d'enjeux reliés à la pratique et au système de santé. C'est ce que je compte apporter, en continuant à exposer les limitations et possibilités de la pratique médicale.

La médecine n'est pas liée à une obligation de résultats, mais de moyens. Néanmoins, il faut, face à des objectifs de santé, exprimer leur vraisemblance en fonction des ressources consenties à l'exercice de la médecine.

Mon premier message aux électeurs

Fort de 5 ans à la présidence de la FMRQ, de mandats aux CAs de l’AMHOQ et FMSQ et 24 ans au CHUM en hémato-oncologie, j’ai débattu de notre rôle social de MDs, de notre pratique, de la science. L’instabilité du système de santé précarise les patients, soignants et l’intégrité de notre profession, me poussant à porter ces enjeux au CMQ. En climat incertain, la protection du public doit toucher :

  • la révision de la formation;
  • la définition nette des compétences et responsabilités;
  • l’adéquation des ressources;
  • la cohésion et collaboration entre professionnels et médecins;
  • la pertinence des exigences administratives;
  • l’identification des patients vulnérables et les soins requis.

Le CMQ doit soulever les enjeux de pratique et de dispensation de soins compétents. Une représentativité professionnelle, non syndicale, en lien avec la qualité de la pratique.
Je veux apporter ma collaboration en réinstaurant la notion d’intégrité de la pratique et le rôle central du médecin auprès de nos patients.

Mon deuxième message aux électeurs

NOTRE Ordre Professionnel est une fenêtre permettant de moduler l’image des médecins et leur intérêt pour la protection du public. Au-delà du rôle de certification des formations et de traitement des plaintes, il importe que le CMQ supporte positivement patients et médecins dans la desserte de soins compétents, suffisants et sécuritaires. Information. Diffusion. Représentation.

L’accompagnement doit devenir une priorité, sortant des modes convenus et bureaucratiques. Aider les médecins à aider les patients, voilà le message qui doit prévaloir dans la mission du CMQ.

La médecine vise intégration et validation des innovations. Il importe que le CMQ conçoive des modes novateurs valides pour faire évoluer la formation médicale nécessaire tout au long de la pratique. De même, le processus de plainte doit s’inspirer de la médiation pour résoudre les problèmes de communications qui sont trop fréquents.

Voici des attitudes que je compte promouvoir au CA du CMQ si vous m’accordez votre confiance.

FIN DES SECTIONS

FIN DES SECTIONS

Dernière mise à jour : 16 septembre 2022