19 JUIN 2014

Guide de survie pour notre système de santé et de services sociaux

Une première ligne forte sous le signe des pratiques collaboratives et de la primauté du patient
PARTAGER

Le 16 juin dernier, j’ai eu l’occasion de représenter le Collège au Premier rendez-vous national sur l’avenir du système public de santé et de services sociaux qui se tenait à Laval. Cet événement regroupait les gestionnaires du réseau à l’invitation de l’AQESSS, des leaders du monde syndical à l’invitation de la CSN ainsi que des représentants de différents horizons, notamment des ordres professionnels et des associations médicales.

L’objectif de cette rencontre était de réfléchir collectivement sur l’urgence d’agir ensemble afin d’exprimer notre attachement au système public de santé et de services sociaux. Pour cette première réunion, trois tables rondes amenaient les participants à identifier les défis à relever sous l’angle de la gestion, du financement et de la prestation des soins et des services du système de santé.

Pour ma part, j’agissais à titre d’expert à la table ronde sur la prestation des soins et services compte tenu de mon vécu de clinicien et gestionnaire dans le réseau de la santé pendant plus de 30 ans et de mon expérience à titre de secrétaire adjoint au Collège des médecins depuis maintenant trois ans.

Le professionnalisme attendu des différents intervenants et des médecins a été à plusieurs reprises identifié comme une voie prometteuse pour relever les défis qui nous attendent. Un professionnalisme qui valorise l’expérience positive de soins aux patients. Qui fait en sorte que le patient devient un partenaire, un participant à part entière de ses soins et de l’équipe de soins.

Un professionnalisme qui reconnaît aussi le rôle de pilier des médecins de famille dans la consolidation d’une première ligne forte où les pratiques collaboratives avec les médecins spécialistes et les autres professionnels de la santé se font en toute confiance et en toute fluidité au nom de la qualité et de la continuité des soins aux patients. Un professionnalisme qui reconnaît que les changements nécessaires à venir ne pourront s’opérer en continuant de faire les choses de la même façon.

Mais tout ce qui précède nécessitera des décisions courageuses à tous les niveaux de l’organisation du système de santé qui vont générer inévitablement de la résistance au changement. Êtes-vous prêt à vous engager dans le changement et ces défis pour la survie de notre système public? Êtes-vous prêt à la vraie compétitivité dans le réseau public au détriment de celle avec le privé? Êtes-vous prêt, dès maintenant, à vous engager à offrir des soins accessibles et en toute continuité, exactement ceux que vous aimeriez recevoir si vous étiez vous-même à la place du patient?

Jean-Bernard Trudeau, M.D.
Secrétaire adjoint
Collège des médecins du Québec


Vous avez un commentaire? Nous encourageons les débats d'idées.
Écrivez-nous à l'adresse collegedesmedecins@cmq.org, en précisant vos nom et prénom.
Votre commentaire pourrait être publié s'il respecte la nétiquette du site.