Entrevue orale et structurée

Niveau 3
PARTAGER

Le comité d'inspection professionnelle (CIP) peut aussi utiliser d'autres outils d'évaluation lorsqu'il croit que la visite d'inspection n'est pas le meilleur outil pour évaluer la compétence d'un médecin.

Un des autres outils d'évaluation de la pratique et de la compétence d'un médecin est l'entrevue orale structurée (EOS). Au cours de cette évaluation, le médecin est exposé à des cas cliniques choisis et élaborés en fonction de leur fréquence et de leur importance en relation avec son exercice. Ces cas, élaborés par un comité de pairs, sont présentés sous forme de vignettes cliniques ou de mises en situation réalisées avec l’aide de patients simulés.

L’entrevue orale structurée est un outil qui permet d’identifier les forces et les faiblesses de la performance des médecins. Les données recueillies à ce jour et l’expérience de plusieurs années d’utilisation, tant au niveau prédoctoral que postdoctoral, ont confirmé qu’il s’agit d’un instrument valide et fiable mettant en évidence les lacunes relatives au savoir, aux habiletés et au raisonnement clinique.

Les résultats obtenus par un médecin à l’EOS permettent d’établir, s’il y a lieu, une prescription pédagogique personnalisée. C’est ainsi qu’un programme de lectures dirigées, un tutorat clinique, un stage de perfectionnement ou d’autres activités seront organisées selon les besoins d'intervention pédagogique pour les médecins dont la compétence ou les habiletés doivent être améliorées.

Une rencontre facultative est fixée un jour à une semaine avant la tenue de l’EOS avec un membre de la Direction de l'amélioration de l'exercice afin d’expliquer au médecin les différentes modalités de l’entrevue. Quelques cas d’exercice où sont fournies toutes les réponses attendues sont présentés au médecin afin qu’il se familiarise avec le processus. Il peut apporter tout livre, instrument, guide d’exercice et document qu’il utilise habituellement dans sa pratique lors de l’EOS. Le déroulement est facilité s’il considère chaque situation (cas) comme s’il s’agissait d’un véritable patient qui se présente pour une consultation. L’entrevue se déroule devant deux évaluateurs pairs. Un sommaire de la performance du candidat et une prescription pédagogique sont discutés à la fin de l’entrevue. Les médecins évaluateurs produisent un rapport détaillé des forces et des faiblesses. Ce rapport est présenté au syndic, au CIP ou au comité exécutif selon la source de la demande d'évaluation.

L’EOS a été élaborée pour évaluer différentes disciplines médicales.

Entrevues orales structurées de 2004 à 2014

En anatomopathologie

L’entrevue se déroule dans le milieu d’exercice du candidat, auprès de deux évaluateurs pairs. Une trentaine de spécimens sur lames, sélectionnées par un comité de pairs représentant les différents champs d’exercice du candidat lui sont présentés.

En dermatologie 

L’entrevue se déroule en présence de deux évaluateurs pairs. De 15 à 20 vignettes cliniques de problèmes courants rencontrés, sélectionnées par un comité de pairs et accompagnées de photographies de lésions sont présentées au candidat. L’entrevue se déroule durant une demi-journée et chacune des étapes de la démarche clinique est évaluée, soit : la description des lésions, le diagnostic principal et le diagnostic différentiel, l’investigation, le plan de traitement, la pharmacologie et le suivi.

En médecine de famille

L’entrevue orale structurée en médecine de famille se déroule durant une journée. Une vingtaine de vignettes cliniques élaborées par un comité de pairs sont présentées au candidat de façon à évaluer la démarche clinique, soit le questionnaire, l’examen physique, le diagnostic, le plan d’investigation, le plan de traitement et le suivi. Chaque étape de la démarche clinique est évaluée par une question pour laquelle une réponse prédéterminée est fournie aux évaluateurs. Le candidat doit donner le plus d’éléments requis sur la liste des réponses attendues également déterminées par le comité de pairs. Plus spécifiquement, l'EOS est composée de :

9 à 14 vignettes cliniques, qui permettent d’évaluer :

  • la collecte de données;
  • la capacité de résoudre des problèmes cliniques;
  • la capacité à interpréter des examens complémentaires;
  • la capacité de prescrire le traitement le plus approprié.

6 à 9 vignettes cliniques associées à des patients simulés, qui permettent d’évaluer :

  • la collecte de données;
  • la capacité de procéder à un examen physique;
  • les habiletés de communication (relation médecin-patient).
En psychiatrie 

Comme pour la médecine de famille, l’entrevue en psychiatrie se déroule devant deux évaluateurs pairs. Une dizaine de vignettes cliniques de problèmes courants rencontrés et identifiées par un comité de pairs, incluant des patients simulés, sont présentées au psychiatre. L’entrevue se déroule durant une journée et chacune des étapes de la démarche clinique est évaluée, soit : le questionnaire, l’examen mental, le diagnostic, l’investigation, le plan de traitement, l’évaluation de l’urgence de la situation, le suivi et les aspects administratifs et réglementaires.

En radiologie

L’entrevue est composée d’une trentaine d’examens d’imagerie médicale identifiés par un comité de pairs. Ainsi, des radiographies simples osseuses, pulmonaires, digestives, des tomodensitométries cérébrales, osseuses, abdominales, thoraciques de même que des résonances magnétiques peuvent être présentées au radiologiste selon son profil de pratique. Une évaluation de ses compétences en échographie peut également être jointe à l’entrevue. La mammographie est évaluée avec un outil spécifique à ce domaine.

L’entrevue se déroule en deux étapes. La première étape consiste en deux volets. Au cours du premier volet, le candidat doit étudier 10 examens pour lesquels il doit inscrire le diagnostic. Durant le second volet, il doit étudier 10 autres examens et dicter des rapports radiologiques. Lors de la seconde étape, un mois plus tard, deux évaluateurs pairs revoient les deux premiers volets puis présentent au candidat de 10 à 15 nouveaux examens d’imagerie médicale. Les réponses sont prédéterminées. Les éléments positifs et négatifs pertinents retrouvés sur les examens doivent être vus par le candidat. Son diagnostic principal et différentiel et ses recommandations sont également évalués.

Si nécessaire, un troisième volet est effectué pour l’évaluation des compétences en échographie et/ou en mammographie. Cette évaluation peut se tenir dans un milieu déterminé par le Collège ou le lieu habituel d’exercice du candidat.

À consulter également :
Dernière mise à jour : 11 mars 2015