Catégorie Rayonnement

La Distinction, catégorie Rayonnement est remise à une ou un médecin qui fait rayonner la profession médicale dans sa région. Par son engagement dans son milieu d’exercice, cette personne fait briller les valeurs rattachées à la médecine et contribue à promouvoir la profession auprès du milieu médical, de la relève ou du grand public. Elle s’implique de manière positive en tant qu’acteur social dans sa communauté.

Dans cette page

Critères de sélection

  • Répondre aux différents éléments descriptifs de la catégorie concernée.
  • Incarner les valeurs du CMQ, soit l’intégrité, le respect, l’engagement, la collaboration et la rigueur.
  • Se distinguer par la pertinence de son engagement et sa contribution à la promotion de la pratique médicale.
  • Représenter une source d’inspiration dans sa région.
  • S’impliquer socialement dans sa région, se montrer disponible pour sa communauté et accorder de l’importance à la dimension humaine de la profession.
  • Honorer la mission de l’ordre professionnel : protéger le public en offrant une médecine de qualité.
  • S’être fait remarquer dans sa région pour la qualité de sa pratique et son attitude d’ouverture.
Les finalistes 2023
Alain Vadeboncoeur

Alain Vadeboncoeur

Urgentologue, Montréal

« Clairement, le Dr Alain Vadeboncoeur est le médecin d’urgence le plus connu au Québec, une reconnaissance ancrée dans la qualité et la profondeur de ses interventions ainsi que dans leur humanité, faisant rayonner par le fait même la profession médicale et promouvant les valeurs implicites à la pratique de la médecine dans un réseau public. »

Dr  Julien Poitras, doyen de la Faculté de médecine, Université Laval


Médecin, communicateur et citoyen engagé

Grâce à lui, le public est mieux informé et plusieurs mythes en santé sont déboulonnés.

Urgentologue, professeur et chercheur, le Dr Alain Vadeboncoeur est également un communicateur passionné.

Ayant été chef du département d’urgence de l’Institut de cardiologie de Montréal pendant plus de 20 ans, le Dr Vadeboncoeur a contribué au rayonnement de l’institution par son implication sur plusieurs fronts. Professeur à la Faculté de médecine de l’Université de Montréal, il s’est aussi démarqué par son rôle actif à tous les niveaux de la formation et en développement professionnel continu.

Le Dr Vadeboncoeur a toujours accordé une grande importance à la transmission des connaissances en santé, tant auprès de ses collègues que du grand public. À titre de spécialiste et chercheur, il compte une imposante bibliographie, témoignant de son expertise large. À titre d’auteur grand public, il a écrit plusieurs ouvrages à succès, soit cinq essais, une pièce de théâtre ainsi qu’un recueil de nouvelles. De plus, les quelque 400 textes qu’il a signés pour le magazine L’actualité ont été lus par des centaines de milliers de lecteurs sur le Web.

À la télévision, le Dr Vadeboncoeur s’est notamment illustré en tant qu’animateur de l’émission Les Docteurs (2010-2013) à l’antenne de Radio-Canada. Derrière les caméras, il a agi comme conseiller médical pour plusieurs projets, notamment pour la populaire série STAT.

Très suivi sur les réseaux sociaux, il n’hésite pas à échanger avec ses quelque 80 000 abonnés sur une foule de sujets et à prendre position dans des débats de société. Quel que soit l’outil de communication, ses interventions reflètent toujours sa rigueur et son ouverture à la diversité d’opinions.

Ardent défenseur du système public de santé, il a par ailleurs cofondé le regroupement Médecins québécois pour le régime public, qui joue un rôle important dans les débats entourant le réseau de la santé au Québec.

Avec son discours crédible, fondé sur les données probantes, et son message axé sur la prévention, le Dr Vadeboncoeur a su gagner l’estime de ses pairs et la confiance du public, devenant une figure reconnue et appréciée des Québécoises et des Québécois.

Lisez son interview.

Julie Massé

Julie Massé

Médecin de famille, Val-d’Or

« La Dre Julie Massé a fait avancer la médecine de famille à Val-d’Or, en Abitibi-Témiscamingue et au Québec ! »

Dre Marion Dove, professeure et directrice du Département de médecine de famille, Université McGill


Clinicienne, pédagogue et leader au service de sa région

Grâce à elle, Val-d’Or est devenue un pôle d’attraction pour la relève en médecine et la population locale bénéficie de meilleurs soins.

La Dre Julie Massé est médecin de famille et directrice médicale du GMF-U de la Vallée-de-l’Or, un site affilié à la Faculté de médecine de l’Université McGill en Abitibi-Témiscamingue. Depuis près de 15 ans, elle y œuvre avec passion, portant avec brio ses chapeaux de clinicienne, professeure, superviseure et gestionnaire.

Sous sa gouverne, le GMF-U a connu une expansion fulgurante, avec l’inscription de milliers de patients additionnels. En implantant des pratiques novatrices au sein du programme de résidence en médecine de famille, la Dre Massé a fait de l’unité de médecine familiale une pierre angulaire du recrutement et de la rétention de nouveaux médecins à Val-d’Or, ce qui a permis d’améliorer significativement l’accès aux soins pour la population locale.

La Dre Massé a également collaboré à mettre sur pied un programme d’externat longitudinal intégré en milieu rural, qui contribue à promouvoir la pratique en région auprès des étudiants en médecine, et ce, dès leur première année d’études. De plus, elle a chapeauté la construction d’un nouveau bâtiment moderne qui permettra l’agrandissement du GMF-U dès l’automne 2023.

Val-d’Or étant un lieu de résidence ou de passage de plusieurs membres des nations eeyou et anishinabe, la Dre Massé s’est rapidement montrée sensible à cette réalité et a travaillé à inclure un volet sur la santé autochtone et la sécurisation culturelle dans le cursus du programme de résidence. Elle a également participé à la création d’une clinique médicale spécialisée en santé autochtone.

Préoccupée par le manque de ressources dans sa région pour les suivis en toxicomanie, la Dre Massé s’est également assurée d’outiller les résidents en médecine de famille, en bonifiant l’offre de formation et l’exposition clinique, afin de leur permettre de soutenir une patientèle vulnérable.

Capable de motiver des équipes interdisciplinaires dans la réalisation de projets d’envergure, la Dre Massé est une source d’inspiration dans toute la région. Elle se démarque par son leadership axé sur des projets rassembleurs et porteurs pour la communauté.

Lisez son interview.

Mirabelle Kelly

Mirabelle Kelly

Microbiologiste infectiologue, Granby

« La Dre Mirabelle Kelly contribue à établir avec rigueur les nombreux liens entre environnement et santé. »

- Clément Roy, vice-président, Les Ami.e.s des boisés de Granby


Médecin, militante et alliée de la biodiversité

Grâce à elle, on comprend mieux l’importance pour notre santé de préserver la biodiversité.

La Dre Mirabelle Kelly est microbiologiste infectiologue au CIUSSS de l’Estrie. Après avoir travaillé plus de 10 ans à Montréal, elle s’établit à Granby en 2017 et y développe une expertise en zoonoses émergentes, en particulier la maladie de Lyme et l’anaplasmose.

Au fil des ans, cette expertise l’amène à s’impliquer au sein de divers comités d’experts, à donner plusieurs présentations scientifiques et à témoigner des répercussions des changements climatiques, qui sont à la base de l’émergence de ces maladies.

La Dre Kelly estime que les médecins ont un rôle à jouer afin de sensibiliser la population aux conséquences d’une perte de biodiversité sur la santé humaine, et à la nécessité de protéger les milieux naturels, nos principaux boucliers contre les effets du réchauffement climatique.

Choisissant de poser des gestes concrets, elle a notamment mis sur pied un projet de jardin nourricier, de concert avec la ville de Granby et deux écoles participantes. En 2022, elle devient ambassadrice du Plan Nous de la Société pour la nature et les parcs du Canada, visant à créer des ponts humains entre les villes du Sud et les communautés autochtones du Nord et ainsi favoriser le partage d’expertise pour la protection du territoire.

Sensibilisée à l’importance des milieux humides, la Dre Kelly s’allie ensuite à la biologiste Annie Larose afin de faire pression pour sauvegarder l’une des dernières tourbières du sud du Québec, menacée par un projet résidentiel.

Engagée sur plusieurs fronts, la Dre Kelly siège au conseil d’administration de la Fondation pour la sauvegarde des écosystèmes du territoire de la Haute-Yamaska.

En tant que médecin devenue alliée de tous ceux et celles qui œuvrent à la protection des milieux naturels, la Dre Kelly souhaite que la population et les décideurs comprennent à quel point ceux-ci sont essentiels, tant pour notre santé que pour celle des générations futures.